Référendum pour la Poste

Bellaciao. 10 septembre 2009

Avenir de la Poste

A quelques jours du grand débat (déballage) parlementaire sur le statut de La Poste, il convient de faire une importante mise au point et rappeler à tous combien l’enjeu est important voire décisif, crucial. Le projet de privatisation est très lourd de conséquences non seulement pour ses salariés mais surtout essentiellement pour les usagers.

Nous sommes dans un cercle vicieux, l’Etat se désengage de sa mission de service public en supprimant des bureaux, des emplois entraînant donc un vif mécontentement de l’ensemble de la population.

Depuis Juin 2006, nous assistons à la fermeture de 343 bureaux par semestre (essentiellement des agences postales et des relais- postes ), il s’agit bien d’un désengagement de l’entreprise publique pour des zones rurales ou des quartiers jugés insuffisamment rentables car peu argentés.

Avec la fermeture de ces bureaux s’accompagne la suppression des emplois, 7416 en 6 mois ! Dans ces conditions, les files d’attentes dans certains bureaux deviennent gigantesques, la direction pourra ensuite facilement prendre à témoin une certaine population servile en prétextant qu’avec ce système « étatique » : on n’y arrive pas et qu’il convient donc de réformer tout ça en privatisant en mettant en concurrence.

Et pourtant avec une arrogance éhontée, les dirigeants du groupe La Poste réaffirment leur participation au plan de relance !!!

La Poste, comble du mépris et du respect du droit du travail et des individus, vient de se singulariser une fois de plus : elle forme des apprentis et reçoit pour cela bon nombre d’aide de l’Etat et au bout de leur formation, les envoie sans coup férir s’inscrire à l’ANPE pendant que 30 directeurs du groupe s’octroient 30 BMW série 5, coût de l’opération : 900 000 euros !! Mais ne soyons pas médisant, les véhicules choisis sont ceux qui polluent le moins, dans le genre provocation, on ne fait pas mieux !

Le « scrutin » ou « referendum du 3 octobre est décisif, il faudra engager toutes les forces militantes du pays et défendre un service public historique, un site est consultable et doit être consulté par tous : www.appelpourlaposte.fr

Une fois encore montrons très activement notre résistance.

 

Commentaires (1)

1. GILLINOUI (site web) 13/09/2009

Entièrement d'accord avec votre article à ce détail près: vous parlez (comme les dirigeants de la poste d'ailleurs) de "l’entreprise publique" et du "groupe La Poste".

Pour la cohérence de votre propos auquel je souscris, il conviendrait me semble-t-il de parler toujours et systématiquement du Service Public et ne jamais rentrer dans le langage de la classe dominante. Défendre le langage et les sens qu'il véhicule est certainement une tâche révolutionnaire.

Restent quand même une réalité qui est celle-ci:

L'état se désengage de tous les services publics et pas seulement la poste (l'école, la santé, la justice, la police, etc.) suite aux directives européennes depuis une bonne vingtaine d'années.

Cette casse monstrueuse et massive se fait dans toute l'Europe. Comment peut-on d'après vous s'en sortir lorsqu'on voit l'état de la gauche actuelle (n'insistons pas sur la situation du PS ce serait trop facile).

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org