Répression des syndicalistes EDF et GDF

Plume de presse. 11 septembre par Olivier Bonnet


fi"La répression engagée a été largement guidée par le gouvernement Sarkozy, avec Fillon et Hortefeux qui ont clairement appelé à sanctionner les grévistes et mené une campagne pour traiter de voyous celles et ceux qui menaient les actions. Les tribunaux d’exception que représentent les conseils de discipline instruisent à charge contre les militants CGT sur des dossiers vides et le niveau des sanctions demandées dénote de cette criminalisation de l’action syndicale", déclare dans L’Humanité Frédéric Imbrecht, secrétaire général de la CGT énergie. Le même quotidien précise dans un autre article : "Des centaines de blâmes ou d’avertissements, 240 procédures de discipline, dont quatre ont d’ores et déjà abouti à une demande de licenciement (des recours devant les prud’hommes sont en cours pour vices de procédure). « La répression s’est abattue sur les agents d’EDF et de GDF », affirme la CGT énergie, qui en appelle à la solidarité des salariés entre eux et celle de la population. Jointes par l’Humanité, la direction de GDF Suez n’a pas donné suite à notre demande d’entretien. Celle d’EDF « ne souhaite pas faire de commentaires". Nous n’en ferons pas non plus.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau