Sarkozy la Com’ et la phrase qui tue !

Reseda. 24 septembre 2009

Le spectacle d’hier soir à la télévision était pitoyable. On a rarement vu pire connivence entre les deux interviewers et le Président.

C’était passe-moi la rhubarbe et je te renvoie le séné sur toute la ligne.

1) La COM’

On a beau y être habitués, on est toujours surpris par l’aplomb :

- La taxe carbone c’est magnifique,

- L’ Iran c’est du chantage, on ne cède pas au chantage,

- L’imposition des indemnités d’accident du travail, on va la faire.

- Les paradis fiscaux, c’est fini,

- La croissance est revenue.

Ben voyons !

2) La Vérité c’est que :

- La taxe carbone est d’une rare injustice et n’est même pas l’objet du débat qui est bien un autre développement respectueux de l’environnement,

- L’imposition des indemnités d’accident du travail est une nouvelle surenchère dans la politique réactionnaire de la part du taliban UMP Copé en pleine préparation de 2017 !

- Sur l’Iran, des informations filtrent sur des négociations en cours ; voir le Nouvel Obs du 22 septembre qui évoque une amnistie possible pour l’assassin de Chapour Bakhtiar

- Pour les paradis fiscaux on attend toujours et pire, la spéculation redémarre sous d’autre formes

- Sur la « croissance » retrouvée, il n’y a pas eu deux trimestres mais un seul et encore …dans des conditions contestables.

La sinistre prestation du P’tit fut donc mensonges, esbroufe et dissimulation vicieuse dans le plus pur style Yznogood et Pinocchio réunis.

3) La phrase qui tue

Qu’a dit Sarkozy ?

- à propos de sa plainte : “Quand bien même d’ailleurs je la retirerais, le procès aurait lieu. Que la justice fasse son travail sereinement, elle est en train de le faire et je lui fais toute confiance”. Bon, ça, on s’en tape ! C’est de la pure langue de bois.

- sur Clearstream : Le pire allait venir et il n’a échappé à personne, sauf aux “journalistes” de TF1 et France 2, que le Petit Vagal aurait, soi-disant, commis un terrible lapsus remettant en cause l’indépendance de la justice :
“Au bout de deux ans d’enquête, deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant un tribunal correctionnel”
Depuis ce matin, c’est la grande unanimité : sur toutes les chaînes, les radios, embrassons-nous Folleville : c’est UN LAPSUS !!!!!!

Lapsus, mon cul, petit bonhomme !!

Car enfin, celui qui a prononcé ces mots :

-         est Président de la République,
-         il préside à ce titre le Conseil Supérieur de la Magistrature,
-         il ordonne au parquet par ministre de la justice interposé et, de surcroît,
-         il est avocat de métier même si certains émettent des doutes sur ses diplômes !!

Ce qu’à  commis Sarkozy hier n’est pas un lapsus ! Il a donné un ordre à la justice et de l’étranger de surcroît ce qui est contraire à tous les usages établis de la diplomatie.

On a rarement vu pareille atteinte à la présomption d’innocence !

Personne n’a relevé sur l’instant ; évidemment, les larves journalistiques se vautraient dans la pourriture.

Il est temps, tout d’abord de redemander à ces plumitifs : Qui vous paie et pour qui travaillez-vous ? Réponse : NOUS !
Quant au Petit ,
Monsieur Sarkozy, hier, vous avez commis une forfaiture. Vous êtes désormais illégitime !

x

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org