Solutions locales pour un désordre global

Agoravox. 17 avril 2010 par Antennerelais

A voir absolument : Solutions locales pour un désordre global, le dernier film de Coline Serreau (réalisatrice du mémorable et désopilant Trois hommes et un couffin), sorti le 7 avril en France.

Tout politique, tout citoyen, tout humain digne de ce nom doit voir ce film, extrêmement frappant et instructif sur le sujet du capitalisme fou, appliqué en particulier à l’agriculture et à la production de nourriture.

Ce film n’est qu’un "documentaire", mais sera peut-être un des films les plus importants de l’histoire du cinéma : de par la somme de vérités mises à jour (voire révélées), admirablement articulées dans le film, et surtout par l’importance que ce film peut et doit avoir, en termes d’information et de prise de conscience de tout un chacun (et par conséquent par l’influence que ce film peut et doit avoir sur le cours des choses).

La parole est donnée dans le film à d’admirables personnes (en France, en Inde, au Brésil), qui restent gravées en mémoire bien davantage que tous les acteurs de cinéma. D’ailleurs, et sans vouloir amoindrir les mérites de Raymond Depardon, on peut trouver très disproportionnés les éloges et le respect ayant accueilli ses films sur les paysans, par rapport au relatif silence entourant actuellement la présence du film de Coline Serreau sur quelques écrans. Sur le sujet des paysans entre autres, ce dernier film de Serreau est incommensurablement plus important et frappant que les pourtant très estimables derniers films de Depardon !

L’agressivité ou l’irrespect même, qui affleurent dans certaines critiques sur le film de Serreau ("critiques" écrites on le dirait pas des sortes d’attardés mentaux bien que publiées dans Télérama ou Le Monde), sont étonnants : ils sont peut-être le signe finalement que ce film vise juste, mais inconforte les adeptes d’une pensée paresseuse et peu instruite ou peu curieuse, encore trop sous l’influence d’"idées dominantes" favorables aux intérêts des puissants (on pense aussi à cette maxime de Stendhal : « tout bon raisonnement offense  »).

Aucun écrit, aucun extrait du film ou entretien vidéo disponibles sur le net, ne rendent compte correctement de ce film qui forme une œuvre à part entière : il faut le voir.

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org