Transports : Des super poids-lourds dans l’hexagone ?

Le journal du développement durable. 8 Juillet 2009 par Patrick Cros

Jusqu’à présents interdits en France, des méga-camions pourraient faire leur apparition dans l’hexagone. Une demande d’étude sur l’impact d’une généralisation de la circulation de poids lourds de 44 tonnes a été adoptée par le Sénat, en deuxième lecture de la loi sur le Grenelle de l’environnement.

Transporter plus mais avec moins de camions, donc moins de pollution : c’est l’option qu’envisagent aujourd’hui les pouvoirs publics. Exit le développement du transport de marchandises par le train, au grand dam des mouvements écologistes. Une demande d’étude sur l’impact d’une généralisation de la circulation de poids lourds de 44 tonnes (contre un maximum de 40 tonnes aujourd’hui) a été adoptée par le Sénat, en deuxième lecture de la loi sur le Grenelle de l’environnement. Le texte doit être maintenant soumis au vote d’une commission mixte paritaire. 


La contre-attaque des associations

Si aucune décision n’a encore été prise par le gouvernement, ces « méga-camions » pourraient ainsi être bientôt testés dans l’hexagone. Déjà sur les routes de plusieurs pays de l’Union Européenne, comme la Suède ou le Danemark, ceux-ci pourraient débarquer en France à partir de 2010 sur certaines routes, pour une expérimentation de trois ans. Le secrétaire d’Etat aux Transports, Dominique Bussereau, avait fait part de son accord en mars, lors du congrès d’une fédération des transporteurs routiers.
Face à l’enjeu, l’association France Nature Environnement a immédiatement contre-attaqué jugeant ces super poids-lourds « dangereux, coûteux et polluants ». Elle appuie son argumentation sur les résultats d’un sondage CSA réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 1012 personnes : 81% des Français seraient hostiles à l’utilisation de ces géants des routes. La FNE lance parallèlement une pétition pour l’abandon de toute mise en circulation.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau