Trois petits tours et puis s’en vont...

Altermonde sans Frontières. Le 29 mars 2010 par Patrick Mignard

 

Quelle misère ! Quelle dérision ! À chaque fois on nous fait le même coup : « Après les élections, il va y avoir un troisième tour social... »

Les adeptes de ce fantasme récurrent ne sont pas les réformistes qui souhaitent profiter de leur « victoire » électorale pour renforcer leurs positions sur l’échiquier politique et préparer les prochaines échéances électorales… Toutes et tous ne pensent aujourd’hui qu’à la présidentielle de 2012. Les adeptes du « 3ème tour social » ce sont ceux qui n’ont pas eu leur ration lors des deux premiers tours… Les « gagne-petit » de la politique.

Avant les élections, il faut calmer les colères,… du moins un peu… Il ne faut pas effrayer l’électeur modéré – qui ne comprend rien, mais qui vote - qui risque de s’effrayer à la vue de grèves, manifs et autre « débordements sociaux »… Le vote, c’est comme la Justice, ça se pratique à l’abri des bruits et de l’odeur de la vraie vie. Une démocratie sagement et proprement empaquetée, stérilisée, à l’abri des pollutions sociales. L’isoloir n’est-il pas une sorte de sas de purification, passage obligatoire vers l’Éden de la démocratie ?

Après les élections, les « révolutionnaires » et autres contestataires, sortent leurs actions comme d’autres leurs bouteilles de champagne… Les uns arrosent leur « succès », les autres compensent leur « défaite » par une overdose d’adrénaline….

Le 3ème tour social ! Certains y voient une troisième mi-temps puisqu’il est de notoriété publique de considérer l’élection comme un tournoi, un match.

Le 3ème tour social permet de se déculpabiliser à bon compte… Une forme de flagellation politique pour se « punir » d’avoir cédé – pour les « révolutionnaires » - aux sirènes de l’électoralisme... Et puis c’est une manière de revenir aux « fondamentaux »… après avoir été seul dans l’isoloir,… « Tous ensemble, tous ensemble, ouais ! ouais !... »

Le 3ème tour social est un peu la cellule d’aide psychologique des révolutionnaires et autres adeptes du grand soir… qui n’ont jusqu’à aujourd’hui que des « soirées électorales » d’une morosité affligeante.

Le 3ème tour social permet de tenir dans les affres d’une vie politique chiante, décevante, répétitive, sans perspectives…

Ce 3ème tour social c’est le « Anne, ma sœur Anne, ne vois tu rien venir ?… » du compte/conte à rebours révolutionnaire. Ce à quoi la sœur Anne répond « Je ne vois que l’abstention qui croît et les révolutionnaires qui merdoient ».

Le 3ème tour social,… une formidable soupape de sécurité pour faire croire aux éternels grugés de la politique, les salariés, qu’ « ils ont toujours la main », qu’ils sont acteurs,… alors qu’ils ne sont que spectateurs de leur propre vie.

Le 3ème tour social, une autre manière de faire patienter le « bon peuple » en attendant les prochaines échéances électorales.

Autrefois on amenait le peuple à l’office pour le salut de son âme,… Aujourd’hui on l’amène en manifestation pour le salut de sa condition sociale. Ça ne change rien, mais ça donne de l’espoir… et comme l’espoir fait vivre !... Dans les Saintes Écritures c’est la 7ème Trompette qui annonce l’Apocalypse, aujourd’hui faites attention au 3ème tour social, il se pourrait bien qu’il annonce un changement... Non c’est pour rire !

N’hésitez pas, prenez et reprenez un 3ème tour social pour garder la jeunesse révolutionnaire, le réflexe prolétarien, et le regard fixé sur la ligne bleu, pardon rouge, du nouveau monde auquel on aspire !

Ainsi soit-il !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org