Une yourte pour moins de 300 euros

Source : Le Lot en Action de mars 2015 (n°88), mis en ligne le 31 mars 2015

Olivier Bentz, jeune ingénieur de 27 ans, souhaitait revenir près de l'exploitation familiale à Lafrançaise, dans le Tarn-et-Garonne, après avoir fait ses études d'ingénieur et pris le temps de voyager sur la route de la soie, puis du nord au sud du continent américain. De retour, il bâtit une yourte autonome avec de la récup, pour un budget inférieur à 300 €. Rencontre.

Alternatives une yourte pour 300 euros photo 8« Après toutes ces années de voyage, j’étais à la recherche d’un chez-moi à moi, un lieu pour me ressourcer qui reste synonyme de légèreté et de simplicité. Je voulais être complètement maître de mon logement et intégrer le savoir-faire qui me garantit la liberté dont j’ai besoin. Je veux pouvoir le déménager du jour au lendemain ou l’abandonner et partir vivre à l’autre bout du monde, pouvoir le reproduire à l’identique très facilement avec les matériaux trouvés sur place…

Je souhaitais faire « au plus simple », en utilisant autant que possible des matériaux naturels, sinon des objets de récupération ou en dernier ressort des produits de grande série, très standards et bon marché. J’ai pu récolter des bambous à proximité afin de réaliser la structure de la yourte puis j’ai acheté une douzaine de couvertures en laine dans une friperie pour assurer l’isolation thermique.

Pour finir j’ai récupéré une douzaine de vieilles portes et volets chez des voisins, une bâche de semi- remorque et une bâche agricole qui m’ont permis de réaliser le plancher et la toile extérieure. La yourte toute équipée avec poêle à bois, éclairage autonome et évier, m’a finalement coûté moins de 300€ !

Alternatives une yourte pour 300 euros photo 4Aujourd'hui je suis en voie de rendre ma yourte 100% autonome en y installant tous les équipements nécessaires (Rocket stove, éclairage LED, éolienne, toilettes sèches,  phytoépuration et purificateur d’eau. L'étape suivante sera une machine à laver à pédales et une WarkaWater tower qui récupère l’eau de la rosée. Voir encadrés).

J’ai conçu cette yourte pour pouvoir y vivre à l’année sous un climat occidental (c’est-à-dire pluvieux à certaines saisons). Concernant les dimensions, en prenant en compte plusieurs retours d’expérience de la vie en yourte, 5m de diamètre semblait le plus judicieux, cela me permettait d’obtenir des proportions harmonieuses, rendre la réalisation très simple et faciliter le transport, c’est aussi la yourte qui offre selon moi le meilleur « rapport qualité/coût » car on peut utiliser des matériaux courants, à très bon prix et limiter beaucoup les découpes et les chutes (pour la toile et l’isolation).

Alternatives une yourte pour 300 euros photo 6Afin de simplifier au maximum la réalisation de la structure j’ai choisi d’utiliser une structure flex-yourte, les dimensions habituelles étaient de 3,6 ou 6m de diamètre, cela ne me satisfaisait pas totalement et je souhaitais absolument bénéficier d’un puits de lumière, ce qui augmente fortement le confort pour vivre à l’année. J’ai donc revu quelque peu la conception de la structure. Pour la réalisation j’ai dû couper puis percer les 72 bambous de 2m40 nécessaires à la structure.

Pour le plancher, j’ai récupéré une vingtaine de portes et volets venant d’une vielle maison. Je les ai découpés puis vissés ensemble pour réaliser un plancher octogonal démontable en 9 parties.

Pour l'isolation intérieure, j’ai récupéré une douzaine de couvertures en laine que j’ai découpées  de manière optimale puis cousues.

Alternatives une yourte pour 300 euros photo 3Pour avoir une toile de yourte résistante et adaptée à nos climats humides, j’ai choisi de récupérer de la bâche de semi-remorque en polyester enduit PVC, elle est parfaitement imperméable, imputrescible et très résistante. Ces toiles sont non-respirantes, ce qui évite les problèmes de percolation en cas d’accumulation d’eau sur la toile. Pour éviter le phénomène de condensation sur l’isolation intérieure, je laisse un vide d’air entre la bâche et les couvertures. Ce qui améliore d’autant plus l’isolation.

Pour passer au montage final, je réalise undôme avec des jeunesbranches d’ormeau et une porte avec des planches de palette.Pour garantir la transparence de ces deux ouvertures j’ai acheté de la nappe PVC cristal 140 x 140 cm.

N’hésitez pas à me contacter pour venir visiter la yourte ou pour participer à un stage de fabrication ! »

 

Pour contacter Olivier :

Tel: 07 83 40 74 21 / e-mail : fabriquersayourte@laposte.net

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir (montant libre).

Commentaires

  • Tom
    • 1. Tom Le 23/08/2016
    Bonjour,

    Tu peux tout aussi bien utiliser la toiture de la yourte pour la récupération d'eau de pluie mais aussi par condensation soit passive soit active avec un ou deux ventilateur.
  • caroline
    • 2. caroline Le 28/06/2016
    besoin urgent yourte 30 m2 , besoin d'infos ou de proposition de youtes d'occaz
  • Oliver Bentz
    Bonjour Violette,

    Je n'ai pas encore de WarkaWater tower, mais j'aimerai beaucoup en fabriqué une en bambou, le maillage ressemble un peu à celui de la yourte mais je cherche encore quelques info supplémentaires sur la conception.

    A suivre, pour voir l'avancé de mes recherches rdv sur mon blog, http://fabriquersayourte.fr/
  • violette
    • 4. violette Le 03/04/2015
    Bonjour,
    Comment t'es-tu procuré ton "WarkaWater tower" stp ?

Ajouter un commentaire