Usines à l’abandon, l’exemple argentin

Bakchich TV. 07 août 2009 par Anthony Lesme

Mis à la porte, ils sont revenus par la fenêtre. Les « Molex » vivent depuis hier le même calvaire que les Argentines de l’usine Brukman. L’histoire de leur épopée a remporté le Grand prix du documentaire FIGRA 2009.

Argentine, 2001. Les patrons Brukman quittent le navire de la crise financière mais abandonnent sans prévenir leurs employées. Isaac Isitan raconte.

Cinq ans de tournage pour suivre le combat de 400 femmes décidées à se battre pour sauver leur emploi. Décidées à ne pas payer les pots cassés d’une crise causée par les pieds nickelés du FMI ou de politiciens corrompus, elles décident, en l’absence des patrons, de réquisitionner l’usine et de la faire tourner. Expulsées à trois reprises, elles reprennent leurs biens aux policiers de manière plus ou moins épique. Organisées en coopérative, rémunérées au même salaire, elles apprennent à mener l’entreprise et elles y arrivent !

Isaac Isitan, réalisateur d’origine turque vivant au Canada, les a suivies au plus près. Engagé politiquement pour la défense des intérêts collectifs, il fait lui-même partie d’une organisation coopérative, l’ISCA. Absent parfois d’Argentine lors de nouveaux développements, un autre collectif de réalisateurs, Contraimagen, a pris le relais de l’histoire. Ce documentaire est le fruit d’une production multiple d’où il se dégage une énergie peu commune et une fin de non recevoir pour la fatalité.

Pour en savoir plus sur les usines sans patron, voir le documentaire d’Arte sur le sujet.

A voir ou revoir sur Bakchich.TV

Au sein de la ville phare de l’économie capitaliste se cache un peuple de l’ombre. À New York on les appelle « les hommes taupes ». C’est l’objet du documentaire de Chantal Lasbats
Avant que Metaleurop ferme en 2003, ses salariés avaient davantage peur de perdre leur emploi que de la pollution. Le réalisateur Stéphane Czubek revient sur ces « années de plomb ».
Du 5 au 17 mars, le Centre Pompidou a accueilli le festival international de films documentaires, Cinéma du Réel. Bakchich a fait une petite sélection des docus qui lui ont tapé dans l’oeil.
Retrouvez chaque jour notre sélection des meilleurs documentaires politiques présentés lors de la 22e édition du FIPA, le Festival International des Programmes Audiovisuels de Biarritz.
Comme annoncé, Bakchich a dégotté l’enquête à ne pas manquer sur les milliards de dollars qui ont échappé à ce tristement célèbre programme humanitaire lancé par l’ONU. Et présenté au FIPA.
Prix Albert Londres de l’audiovisuel, Alexandre Dereims a été primé pour son enquête sur les réfugiés Nord-coréens. Bakchich avait rencontré le réalisateur en janvier dernier
Bakchich a dégotté pour vous le film dont tout le monde parlera : « Mais qui a tué Maggie ? » de William Karel, diffusé jeudi 12 mars sur France 2.
Quelques jours avant les élections américaines, Arte remet le doigt sur le grand ratage américain en Irak. Et son pinacle, le procès de Saddam Hussein.
Commentaires (1)

1. fifi 07/08/2009

Encore une info qui ne circule que très peu. Magnifique exemple donnés par les Argentins. Pourquoi ne pouvons nous pas en faire de même ?

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org