Vaccination contre la grippe H1N1 : quelques cas de surdose en Bretagne

Le Monde. 3 décembre 2009



A Brest, cinq enfants ont reçu 1 millilitre de vaccin au lieu du 0,25 ml recommandé, indique la Ddass du Finistère.

REUTERS/JEAN-PAUL PELISSIER. A Brest, cinq enfants ont reçu 1 millilitre de vaccin au lieu du 0,25 ml recommandé, indique la Ddass du Finistère.

Cinq enfants de moins de 3 ans, vaccinés lundi dans un centre de Brest, ont reçu par erreur quatre doses de vaccin chacun contre la grippe H1N1, a indiqué mercredi la direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass) du Finistère. "Un suivi quotidien des enfants est assuré. A ce jour aucun effet indésirable n'a été enregistré", a expliqué la Ddass, qui évoque "une erreur isolée de manipulation" dans ce centre.

Les cinq enfants, dont un âgé de 22 mois, ont reçu 1 millilitre de vaccin au lieu du 0,25 ml recommandé, poursuit la Ddass. Le centre de crise national a été prévenu, ainsi que les experts de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). "Il s'agit de flacons multidoses dans lequel on prélève une dose de 0,25 ml ("Panenza non adjuvé"), l'infirmière a prélevé 1 ml, il s'agit d'une faute isolée", a déclaré Dominique Le Goff, médecin inspecteur de santé publique de la Dass du Finistère. "L'infirmière ne se l'explique pas", a-t-elle ajouté.

L'Afssaps s'est montrée "rassurante sur les risques". "Nous avons informé les familles pour une surveillance appropriée", a indiqué Anne Castot, chef du service de la gestion des risques des médicaments. "Il nous semble que les risques d'une surdose sont essentiellement une hyperréaction locale, au point d'injection, voire un risque de fièvre ou un petit syndrome pseudo-grippal", a-t-elle indiqué. En outre, la responsable a relevé qu'à ce jour il n'y avait pas d'effet indésirable particulier qui ait été relevé. Or, d'après elle, s'il devait y avoir une réaction, "ce serait à court terme".

Une des mères de famille, interrogée par le quotidien Le Télégramme, a dit ne pas remettre en cause "le bien-fondé du vaccin, mais la méthodologie : si mon médecin généraliste avait pu faire cette vaccination, il n'y aurait pas eu ce problème". Par ailleurs à Paimpol, une fillette de 3 ans et demi a reçu lundi "une dose adulte" de vaccin au lieu d'une dose enfant, a indiqué la préfecture des Côtes-d'Armor. "La petite fille a fait des poussées de fièvre en réaction, elle est surveillée par un pédiatre", a expliqué une porte-parole de la préfecture. "Nous sommes en train d'analyser ce qui s'est passé", a-t-elle ajouté.

La France métropolitaine a enregistré près d'un million de nouveaux cas de grippe pandémique H1N1 la semaine dernière, selon les estimations du réseau des Grog (groupes régionaux d'observation de la grippe), diffusées mercredi. Près de 4 millions de personnes, précisément 3 824 000 personnes, ont déjà été infectées par le virus grippal pandémique H1N1 en France métropolitaine depuis le mois d'août, écrit-il. L'épidémie de grippe H1N1 2009 est "toujours en hausse", note le réseau Grog, qui estime qu'il y a eu 993 000 cas de grippe en France métropolitaine la semaine dernière, contre 812 000 la semaine précédente. Cette "activité épidémique en hausse" est confirmée par les médecins du réseau Sentinelles-Inserm.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org