Voie verte : une première victoire citoyenne !

Le Lot en Action, par Bluboux (Laurent Cougnoux), mis en ligne le 16 décembre 2016

Voie verte cahors cahors capdenac 2Don Miquel et Oui-Oui vont l'avoir très mauvaise : la présidente de la Région, Carole Delga, sollicitée par le collectif « @ Cahors l'humain d'abord » (@CHD), vient en effet de décider que la ligne Cahors-Capdenac ne sera pas déferrée. Un camouflet mémorable pour Gérard Miquel et Jean-Marc Vayssouze qui militent depuis des années pour la création d'une « voie verte ».

Nous publions ci-dessous le communiqué reçu du collectif @CHD et vous redonnons, en bas de page, les liens vers quelques articles relatant cette longue lutte citoyenne. Nous reviendrons sur cette information dans notre prochain numéro (en kiosques le 3 février prochain).

 

Communiqué @CHD : Ligne ferroviaire Cahors-Capdenac

Les EGRI (Etats Généraux du Rail et de l'Intermodalité) initiés par la Région Occitanie PM se sont achevés hier 14 décembre par la restitution des échanges, contributions et propositions produites dans le cadre de cette grande consultation régionale. @chd y a participé activement, en particulier pour porter la question de la réouverture de la ligne Cahors-Capdenac ou tout du moins un moratoire associé à son non-déferrement. Nous avons pris une part active aux rencontres initiées par la Région et versé de nombreuses contributions au débat en ce sens.
La ligne Cahors-Capdenac revêt de nombreux atouts : économiser nos routes et protéger notre environnement, desservir la zone suburbaine de Cahors, permettre une relation enfin rationnelle entre Cahors, capitale administrative et Figeac capitale économique, offrir une fonction essentielle de bretelle entre les deux itinéraires Brive-Toulouse via Montauban et via Capdenac, favoriser le fret, le transport de pèlerins, de touristes et autres voyageurs occasionnels et réguliers.
Elle a également la capacité de participer à la structuration touristique de la vallée du Lot de façon significative en amenant un nouveau service vélo-train très porteur économiquement. Pour toutes ces raisons et parce-que nous ne devons pas hypothéquer l'avenir de notre territoire nous pensons que cette ligne a un rôle important à jouer et qu'il faut la sauvegarder. C'est ce que nous défendons depuis toujours avec d'autres Associations, car nous savons tous combien la mobilité est un enjeu vital pour notre département hyper-rural.
Nous avons été entendus par l'Assemblée Régionale, et sa Présidente Madame Delga a retenu nos arguments. Ainsi, la ligne Cahors-Capdenac ne sera pas déferrée. Nous saluons cette décision sans triomphalisme mais avec grande satisfaction. Elle met un coup d'arrêt que nous espérons définitif au projet inutile et coûteux de Voie Verte en lieu et place du rail. Les élus locaux porteurs de ce projet : Cahors et Grand-Cahors, devront intégrer cette nouvelle donne. C'est une première étape.
Le moratoire de la ligne et la création dès 2017 d'un Comité Départemental auquel nous avons demandé d'ores et déjà à participer, permettra ensuite à tous les acteurs concernés de s'assoir autour d'une table pour redéfinir un projet cohérent, et cette fois-ci dans l'intérêt de tous. A l'instar de la Présidente de Région , nous considérons «le rail et l’intermodalité qui doit lui être associée, comme des investissements d’avenir pour nos territoires et leurs
habitants». Nous poursuivrons en ce sens.
Nous remercions Madame Delga, Monsieur Gibelin et les membres du groupe de pilotage de nous avoir donné la parole au travers de ce processus participatif qu'ont été les EGRI.
Nous le considérons comme un engagement à poursuivre les débats avec les citoyens, les acteurs des transports et les collectivités territoriales pour un développement ambitieux de l'intermodalité en Occitanie.


Isabelle Eymes @chd

 

Pour en savoir plus

Quelques articles publiés dans le Lot en Action, sur ce même sujet (pour effectuer une recherche complète, utilisez le moteur de recherche en bas de page, plus de 6 000  articles en lignes !) :

- Ligne Cahors-Capdenac : RFF aux ordres de Super Préfet (décembre 2010)

- Ligne Cahors-Capdenac : Don Miquel et Oui-Oui, chantres de la dépense publique inutile (décembre 2011)

- Ligne Cahors-Capdenac L'aménagement du territoire en question (janvier 2012)

- Ligne Cahors-Capdenac : appel à manifester le samedi 18 février à Cazals (février 2012)

- Ligne Cahors / Capdenac : des solutions d'avenir existent (février 2012)

- Cahors-Capdenac : Borzo et Quercyrail au secours de la ligne (avril 2012)

- Feuilleton : le retour de la Voie verte Épisode 10, saison 2 : Les élus déraillent (février 2016)

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

 

 

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !

 

 

 

Commentaires

  • Johnny
    • 1. Johnny Le 21/01/2017
    Je ne vois pas en quoi c'est une victoire citoyenne.
    Au lieu d'avoir une voie verte accessible à tous , les citoyens de la vallée auront un hypothétique train, qui ne s'arrêterait de toute façon que dans 3 gares et qui si il devait voir le jour leur causerait surtout des nuisances.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau