Vos meilleurs Big Brothers

Politis. 21 mai 2010 par Christine Tréguier

Comme nous l’annoncions dans notre édition papier et web du 20 mai, après le Palmarès des Big Brother Awards 2010, voici venir le Palmarès BBA Spécial 10 ans. Et c’est le public qui s’y colle, en votant par Internet. Ce « vote » est-il fiable ? « Évidemment non, répondent les organisateurs. C’est une manière pour nous de rappeler que ce débat est loin d’être clos et que les machines à voter imposées par l’État et les fabricants sont sujettes à forte caution ».

Le comité de sélection des BBA a donc procédé à un « drastique tri très sélectif parmi les primés/nominés des dix années écoulées, en essayant de conserver les dossiers des pires artisans du contrôle et de la surveillance, mais aussi ceux qui dénotaient de la montée d’une nouvelle tendance, d’une population cible ou de nouveaux outils ».

On retrouve au total six catégories, les cinq Orwell habituels plus la mention nouvellement créée en 2010, « Exécuteurs des basses œuvres ». En ouverture, une question subsidiaire à propos d’un multirécidiviste bien connu.

- En Etat/élus, les Ministres de l’Education Nationale G.de Robien, X. Darcos et L. Chatel pour le premier fichier des enfants Base élèves/BNIE, les ministres du Travail J.L. Borloo et E. Woerth, artisans du contrôle social généralisé des allocataires, les ministres de la Santé P. Douste Blazy, X. Bertrand et R.Bachelot pour leur lamentable gestion des données médicales, les ministres de la Culture J.J. Aillagon, C. Albanel et F. Mitterand pour leurs lois liberticides et inutiles (DADVSI et Hadopi).

- Exécuteurs de ceux-ci, l’ex sous-préfet à la sécurité de Seine-Saint-Denis, Jacques Lebrot, qui abuse du recours au STIC pour discriminer à l’embauche ; la mairie et la police nationale de Carcassonne qui fiche minutieusement les SDF et le directeur de l’Insee, pour sa collaboration au projet de carte d’identité biométrique.

- En Localités, les ex-maires de Mantes-la-Jolie (Bédier) et de Ploermel (Anselin) qui ont fait montre d’un goût immodéré pour la vidéosurveillance et leur méthodes mesquines pour l’imposer. Les maires de Lyon (Collomb) et de Paris (Delanoë) qui ont repris à leur compte les thèmes sécuritaires, dont la vidéosurveillance, et les quelques 400 chefs d’établissements scolaires qui participent au conditionnement des enfants aux outils de contrôle en adoptant la biométrie dans leurs écoles.

- En Entreprise, la CEGEDIM, les assurances FFSA et les mutuelles santé FNMF, AXA Groupama, Swiss Life et la Mutualité française pour leur désir de commercer avec nos données médicales, les producteurs de musique (SCPP), Universal et Sony BMG, pour leur participation active à la grande campagne de propagande sur les verrous numériques (DRM) et contre le libre-échange de musique, la société MorphoTrack, ex Sagem Morpho, leader mondial ès biométrie et la RATP pour la surveillance et le traçage permanent des usagers.

- En Novlang, le GIXEL et son fameux Livre Bleu, le député J.A. Benisti et les chercheurs de l’Inserm, auteurs de rapports préconisant le dépistage des troubles du comportement dès la maternelle ou la grossesse, le projet européen Humabio, qui voit comme une « liberté » le fait de pouvoir identifier biométriquement une personne à son insu, et Frédéric Péchenard, actuellement directeur de la police nationale, pour ses arguments fallacieux en faveur du fichage ADN de toute la population.

- Et pour l’Orwell Ensemble de son œuvre, Thalès, ses technologies de contrôle des frontières et ses outils d’identification pour Etats totalitaires ; le président de la CNIL Alex Türk encore accusé de novlangue et diversion, Alain Bauer et ses multiples casquettes dont la présidence du « groupe de contrôle des fichiers de police », et le Ministère de l’Intérieur pour les fichiers STIC (primé 2000), FNAEG (primé 2003), EDVIGE et CRISTINA (primés 2009).

Nous vous laissons découvrir en ligne qui est visé par la question surprise et les dossiers complets des nominés à ces Orwell très spéciaux, qui seront remis, rappelons-le, lors de la journée anniversaire pour les 10 ans des BBA, le samedi 29 mai de 14h à 22h30, au théâtre de la compagnie Jolie Môme, à Saint Denis [1].

Pour voter et retrouver plus d’informations sur les candidats : http://bigbrotherawards.eu.org/article1216.html

Notes

[1] La Belle Etoile, 14 Allée Saint-Just, 93210 Saint-Denis. Métro Porte de la Chapelle + Bus 153 (arrêt Eglise de la Plaine)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau