Livernon : un projet éco-citoyen pour nos vieux

Le Lot en Action n°50. 30 mars 2012 par Bluboux, mis en ligne le 16 avril

info-lot-livernon-2.jpgCe qui frappe les visiteurs de passage dans le Lot, c’est la vitalité des réseaux citoyens. Ça bouillonne, ça réfléchit, ça expérimente, ça invente… La transition n’est pas un mot galvaudé sur notre territoire, et même si nous n’en sommes qu’aux prémices, elle se voit, elle se ressent. L'une des choses qui caractérise la transition, c’est de penser global, d’agir local, dans l’optique du bien vivre ensemble. Bien vivre ensemble, c’est également bien vieillir ensemble. Dans nos territoires, où les services publics sont sacrifiés sur l’hôtel du capitalisme financier, vieillir devient très vite un problème insurmontable.

Lorsque vous ne pouvez plus conduire, que vos enfants sont partis trouver du boulot à Toulouse, Montpellier ou Paris, vivre à la campagne devient vite impossible. Les services d’aide aux personnes âgées offrent une solution indispensable, mais leur existence est sérieusement menacée (ADMR et Lot Aide à Domicile) si le libéralisme persiste. De nombreux élus se posent la question et cherchent des solutions. Les maisons des aînés commencent à apparaître. Le principe est simple : vous louez un logement dans une de ces résidences, généralement petite (de 5 à 10 logements), pour un loyer largement plus abordable qu’une maison de retraite, ce qui vous permet de rester dans votre village, proche de vos voisins, de vos amis, tout en ayant les commodités qu’offre la proximité du centre du village (commerces, services publics et médicaux).

info-lot-livernon-1.jpgÀ Livernon, le projet de bâtir un petit éco-quartier réservé à nos vieux est porté par Cécile et Alain, deux citoyens qui n’en sont pas à leur coup d’essai, puisqu’ils ont bâti déjà plusieurs maisons écolos, qui sont louées souvent à des jeunes, pour des loyers en dessous du prix du marché. Cette prouesse n’est rendue possible que par l’incroyable énergie qu’ils développent, leur savoir faire en matière de construction et l’état d’esprit qui les anime. La construction de l’éco-quartier devrait démarrer dès le mois de septembre. La maison des aînés comprendra trois bâtiments, qui offriront 8 logements aux personnes âgées et plusieurs salles communes, dont un logement pour les visiteurs. Jardin potager partagé, récupération des eaux pluviales, maison à basse consommation énergétique (BBC, de 25 à 30 kw/m2, raccordée au réseau chaleur bois de Livernon), matériaux écolos (ossature bois). Cette résidence sera totalement autogérée par les locataires. Les loyers, charges comprises (chauffage inclus) ne devraient pas excéder 430 euros par mois. Cécile et Alain n’envisagent pas de demander la moindre subvention et souhaitent donner la priorité aux personnes âgées vivant sur la commune ou à proximité.
La commune d’Alvignac planche également sur un projet de même type, mais ouvert aux personnes un peu moins autonomes. Et il y a fort à parier que ce type de logements  se multiplie, même s’ils ne sont pas rentables et écartent donc les investisseurs. La forme des SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) peut même offrir un cadre juridique particulièrement adapté à des investissements mixtes (communes, particuliers, associations, entreprises). À but non lucratif, elle fonctionne selon le principe coopératif « un homme, une voix », elle promeut des valeurs collectives et possède une dimension sociale. Ce principe est compensé par la gestion en collèges, qui permet de pondérer le pouvoir de chaque groupe de partenaires.
Voilà encore de nouveaux horizons à explorer. Puisque les oligarques qui nous gouvernent ne veulent rien entendre, nous sommes en passe de réinventer nos vies pour pallier leurs incohérences et leur cupidité. Bref, nous sommes en transition !

Info Lot LEA Transition Société Habitat

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau