Qui sommes nous ?

Le Lot en Action est un projet citoyen, associatif et indépendant. Un portail internet d’information (créé en mars 2009) et un journal mensuel (le dernier vendredi du mois, dans les kiosques du Lot et d'à côté (Ouest Aveyron, Sud Cantal et Corrèze, Est Dordogne, Nord-Est Lot-et-Garonne et Nord Tarn-et-Garonne), sur abonnement, ou encore vente au numéro en version numérique) pour que les lecteurs puissent avoir accès aux informations essentielles pour agir.

Le pays des droits de l’homme fait pâle figure. Chaque citoyen bénéficie de droits, mais le rouleau compresseur du libéralisme n’a de cesse de les réduire. Et nous avons aujourd’hui le devoir de nous battre pour que nos enfants puissent, à leur tour, bénéficier de ces acquis, obtenus de hautes luttes au sortir de la seconde guerre mondiale.

Notre devoir est celui de s’informer et d’agir en tant que citoyens, en interpellant les élus et les responsables, en imposant le débat sur la place publique tout en étant force de propositions. Devant la défaillance des partis politiques et des syndicats, plus que jamais notre investissement dans la vie publique est nécessaire.  S’opposer frontalement au système libéral ne sert qu’à le renforcer tout en nous éloignant de l’essentiel : créer c’est résister, résister c’est créer.

Depuis la création du LEA, nous avons déjà tous ensemble poussé des élus, des institutionnels ou des entreprises à prendre leurs responsabilités et obtenu que le bon sens l’emporte sur de nombreux dossiers. C’est un des intérêts d’un journal citoyen indépendant : mettre en lumière, informer le plus grand nombre, mettre en avant les forces de propositions et forcer les barons locaux à ouvrir le débat. Mais bien au-delà de ces succès, ce qui me semble aujourd’hui essentiel, c’est le bouillonnement créatif qui peut se sentir partout dans le Lot et dont le journal se fait l’écho, créant ainsi du lien et participant à renforcer une dynamique que rien ni personne ne peut arrêter. Puisque nous ne pouvons compter sur personne pour arrêter la machine folle du capitalisme, c’est à nous de changer nos comportements, tant dans nos modes de consommation que dans notre investissement dans la gestion du « bien vivre » ensemble, de la Politique avec un grand « P », celle qui désigne la gestion de la cité et des intérêts de la communauté.

C’est là tout l’état d’esprit du Lot en Action, un outil citoyen au service des citoyens, agitateur de citoyenneté, vecteur de l’éducation populaire, générateur de liens... Pour qu’il puisse continuer à exister, il est vital que vous le fassiez vivre : vous pouvez nous soutenir financièrement en achetant le journal (dans les kiosques du Lot ou en version pdf sur le site), en vous abonnant, en adhérant à l’association, et surtout en participant à la vie du LEA (rédactionnel, enquêtes, distribution du journal, organisation des débats, forums, rencontres), en apportant vos idées, en nous faisant connaître… L’équipe qui compose le LEA est faite de citoyens, de 25 à 73 ans, de tous horizons, qui ont en commun la motivation de réinvestir les champs de la Politique, d’accompagner et de participer à la création.

L’association des amis du Lot en Action organise régulièrement des réunions. Nous sommes tous bénévoles et avons besoin de toutes les compétences, de toutes les énergies, de toutes les différences. N’hésitez pas à prendre contact avec nous :

E-mail : contact [arobase] lelotenaction.org

Courrier : Les amis du Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat

Téléphone : 05 65 34 47 16 ou 06 58 26 21 39

Bulletin abo et adhesion 2018bulletin-abo-et-adhesion-2018.pdf (26.04 Ko)

 

Directeur de la publication et rédacteur en chef : Laurent Cougnoux

 

Les articles publiés sur ce site proviennent soit d'autres médias (en haut de chaque page vous trouverez la source, l'auteur ainsi qu'un lien vers l'origine), soit de rédacteurs du Lot en Action (articles généralement publiés dans la version papier du Lot en Action). Pour ces dernier, nous appliquons le copyleft.

 

Copyleft svgLe copyleft est l'autorisation donnée par l'auteur d'un travail soumis au droit d'auteur (œuvre d'art, texte, programme informatique ou autre) d'utiliser, d'étudier, de modifier et de diffuser son œuvre, dans la mesure où cette même autorisation reste préservée. L'auteur refuse donc que l'évolution possible de son travail soit accompagné d'une restriction du droit à la copie, à l'étude, ou à de nouvelles évolutions. De ce fait, le contributeur apportant une modification (correction, ajout, réutilisation, etc.) est contraint de redistribuer ses propres contributions avec les mêmes libertés que l'original. Autrement dit, les nouvelles créations réalisées à partir d'œuvres sous copyleft héritent de fait de ce statut de copyleft : ainsi, ce type de licence permet un partage de la création ou de la connaissance, comme bien commun, qui permet aux œuvres culturelles d'être développées librement.

 

Financement du LEA

Notre principale source de finacement est le fruit des ventes du journal et des abonnements ! Farouchement attachés à notre indépendance, nous avons jusqu'en 2016 refusé toutes subventions. Mais en 2016, face à l'augmentation croissante du tarif de l'acheminement postal (2.80 € par numéro qui engendrait un abonnement à 59 € pour un an) nous nous sommes résolus à demander le bénéfice des tarifs postaux réservés à la presse. Ce qui constitue donc une aide indirecte de l'État. En 2017, nous avons également demandé à bénéficier du Fonds de soutien aux médias d’information sociale de proximité, créé en 2015. Logo pref occitanieNous bénéficions de cette subvention qui a été versée en septembre 2017 par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie (Ministère de la Culture et de la communication) et représente une sommes de 18 750 €. Le Lot en Action comptait deux salariés en 2016 et 2017, sous la forme de contrats aidés, ce qui constituait une forme de subvention. Mais la décision du gouvernement Macron de sabrer à grands coups de hache l'enveloppe consacrée à ce type de contrats ne nous permet pas de les reconduire. Plus que jamais nous avons besoin de nos lecteurs. S'abonner devient donc essentiel pour soutenir l'association, car depuis juin 2017 nous avons confié la distribution du journal aux messageries de presse (les 30 bénévoles qui assuraient bénévolement cette distribution, pour certains depuis le début de l'aventure, commençant à se fatiguer), qui prélèvent 40% de commission sur les ventes du journal. S'abonner permet donc de recevoir directement le journal chez soi, sans augmentation de prix par rapport à l'achat régulier en kiosques, tout en soutenant l'association (commissions en moins pour les messageries et trésorerie plus lisible).