Lot : à Carlouchet, la loi sur le renseignement "c'est du pipi de chat"

Source : La Dêche du Midi (lieux et noms modifiés), par Emma Nuelvals, mis en ligne le 15 mai 2015

La deche du midiAlors que des chœurs de vierges effarouchées ne cessent de protester contre le projet de loi jugé liberticide du gouvernement Valls sur le renseignement, le maire de Carlouchet dans le département du Lot, a contacté notre rédaction pour donner une version de sa vision des libertés individuelles qui mérite d’être connue.

Les policiers municipaux ont les clés de toutes les maisons

Video surveillance« Dans la commune, ça fait bien longtemps que nous sommes passés à la version 2.0 du renseignement, explique Birguitte La Poularde. Par exemple, depuis 1973 tout policier municipal a le droit de s’introduire dans le logement de chaque habitant à son bon vouloir, sans autorisation du juge ou de n’importe qui, et s’il le veut de s’allonger dans le lit de l’habitante même si son mari est présent. Croyez -moi si vous voulez, mais cette confiance en notre police fait qu’il n’y a pas un un seul cambriolage depuis 40 ans. Bon, on a cependant quelques problème de consanguinité parce que le frère de la boulangère est entré dans la police municipale en même temps que son cousin germain et que la nuit on ne sait plus très bien chez qui on dort ! »

Pas d’internet ni de mobiles

Quant à la surveillance des textos et des courriers électroniques, la mairie a trouvé la solution : « Nous avons installé un brouilleur d’ondes wifi et de téléphonie à l’entrée du village. Et le seul endroit où il y a internet, c’est dans le bureau de la secrétaire de mairie. Donc si un habitant veut envoyer un texto, il passe commande à la secrétaire qui s’exécute en consignant évidemment le texto dans un gros cahier. Pareil pour les mails qui sont tous tapés à la machine à écrire avant d’être scannés puis envoyés et archivés par ordre alphabétique de leurs auteurs dans la cave de la mairie. Conséquence : et bien nous n’avons jamais eu une seule attaque terroriste et pas un seul jihadiste sur la commune. Ça prouve l’efficacité de notre système ! »

Des caméras sur plug-anal pour caniches

Enfin, madame le maire a encore plein de projets pour surveiller ses administrés et leur assurer ainsi une plus grande sécurité. « Nous sommes en discussion avec une société américaine pour la surveillance vidéo. Nous avons déjà 380 caméras de surveillance pour une commune de 220 habitants. Mais comme elles sont toutes fixes, il y a des angles morts. Cette société va tester des caméras portatives fixées sur un plug anal pour caniche. C’est parfait pour surveiller les mémés qui sont souvent à l’origine de vols à l’étalage ou de crachats par terre ».

« On voit aussi actuellement avec la préfecture comment supprimer le droit de vote de nos administrés. Comme je le dis souvent, conclut Birguitte La Poularde : le meilleur moyen de protéger les libertés, c’est de ne plus avoir de liberté ».

Commentaires (3)

1. anonyme 16/05/2015

Il faut arrêter les conneries vous devenez tarrés si vous êtes pas content cassez vous et foutez nous la paix ça va 5minutes de critiquer tout le monde regardez vous des tors il y en a des deux côtés!

2. Callault camille 15/05/2015

Excellent cela reflète très bien les mentalités. Chapeau l'artiste :)

3. FERNANDEZ Gilles 15/05/2015

Oh voui ch'est vrrrrai cha !!!!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org