Le gouvernement prépare une nouvelle offensive contre chômeurs et salariés

Le Lot en Action, par Bluboux, mis en ligne le 9 octobre 2014

Travail le dimanche, 35 heures, assurance-chômage… Le gouvernement veut détricoter les acquis sociaux les plus chers à la gauche. Même Sarkozy n’aurait pas osé...

Blogger image 20486132491Après le désormais célèbre « J’aime les entreprises » à l’université d’été du Medef, puis une version allemande « Ich mag die Unternehmen » à Berlin, Valls a réitéré lundi dernier à Londres, : « My government is pro-business ! (mon gouvernement est favorable au monde des affaires).» C'était à Guildhall, la City, ce temple de la finance, adversaire sans visage que Hollande avait promis de combattre si il accédait à l'Elysée.

Après les 40 milliards d’allègements de cotisations pour les entrepises sans contrepartie sur l’emploi, la réforme du marché du travail (ANI) qui a précarisé un peu plus les salariés, celle des retraites qui allongent la durée de cotisation, Valls va encore plus loin en promettant de s'attaquer aux 35 heures, au travail le dimanche et aux chômeurs « trop bien indemnisés ». Même Sarkozy n'a pas osé...

La méthode est toujours la même : des déclarations pernicieuses de ministres, de Macron (ministre de l'économie, 35 heures) à Rebsamen (ministre du travail et de l'emploi, chômeurs-fraudeurs), reprises en boucle par les médias, immédiatement démenties par Matignon ou l'Elysée qui pourtant engagent les patrons « à déroger aux règles de temps de travail et de rémunération dans le cadre d’accords majoritaires avec les syndicats  ».

L'objectif de ce gouvernement est maintenant très clair : « poursuivre l’entreprise de démolition du code du travail engagée depuis 2002 par la droite, de tester, diviser l’opinion publique sur des sujets éminemment explosifs. Le discours de Valls lundi à la City en témoigne. Depuis le début de sa tournée européenne, de l’Italie au Royaume-Uni en passant par l’Allemagne, pays où l'indemnisation du chômage a été rabotée depuis le début des années 2000 pour inciter au retour au travail, le premier ministre remet en question dans chacun de ses discours « le système français », ses blocages, ses verrous. » comme le souligne la journaliste de Médiapart Rachida El Azzouzi.

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir (montant libre).
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org