30 ans de Tchernobyl : rassemblement populaire devant la préfecture de Tulle

Communiqué de Sortir du Nucléaire 19, mis en ligne le 20 avril 2016

Tchernobyl, 30 ans après l'explosion, la catastrophe continue

Affiche fukushima 5 ans tchernobyl 30 ans 1Le réacteur éventré de la centrale nucléaire de Tchernobyl, qui contiendrait encore 97% des éléments radioactifs, constitue toujours une menace : le sarcophage de béton construit à la va-vite au-dessus des ruines est fissuré et une partie du toit s’est effondré en 2013. La construction d’une arche métallique géante de 92 mètres de haut et 245 mètres de long destinée à recouvrir le réacteur est mené par Vinci et Bouygues. Les travaux, estimés à 2 milliards d’euros, sont pris en charge à 90% par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement et le reste de la communauté internationale. En raison de manque de fonds, le recouvrement à proprement dit des ruines de Tchernobyl ne devrait pas avoir lieu avant novembre 2016. 

A l'occasion des 30 ans du désastre nucléaire de Tchernobyl, le Collectif Corrézien pour la sortie du nucléaire interpelle le Ministère de l'Environnement, de l’Energie et de la Mer, sur le risque croissant que fait peser sur le territoire français les 58 réacteurs nucléaire vieillissants.

Selon Pierre-Franck Chevet, président de l'ASN (agence de Sûreté Nucléaire) le contexte de sûreté nucléaire en France est "particulièrement préoccupant" (vœux de l'ASN à la presse début 2016). Le risque d'une attaque terroriste sur une centrale cesse d'être négligeable pour devenir très préoccupante. La presse écrite (Le Monde et Libération) se fait l'écho de menaces terroristes très précises sur les centrales nucléaires belges.

Un appel à un rassemblement populaire devant la préfecture de Tulle à 18h, mardi 26 avril, est lancé pour réclamer une reconversion de la filière nucléaire vers les économies d'énergie et les renouvelables, avant que ne se produise une catastrophe irréversible sur le territoire français.

le Collectif Corrézien pour la sortie du nucléaire tiendra également un stand sur le marché de la Guierle le Samedi 23 avril 2016 de 9h à 12h30 pour vendre "des pommes de Tchernobyl" au profit des victimes du nucléaire.

Contact : sortirdunucleaire19@gmail.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org