Projets de parc éolien des Gorges de la Cère (Lot)

Un article publié dans le Lot en Action du mois d'octobre (n°94), par Laurent Cougnoux, mis en ligne le 1er octobre 2015

Info lot parcs eoliens des gorges de la cere 1Deux projets de parcs industriels d’éoliennes sont actuellement à l'étude sur les communes mitoyennes de Comiac (département du Lot, cinq éoliennes de 180 m de haut par GDF Suez) et celles de Camps, Mercoeur et Sexcles (département de la Corrèze, dix éoliennes de 200 m de haut par la société Eolfi). Les démarches administratives (permis de construire et les autorisations d'exploiter) devraient être effectuées dès cet automne et les enquêtes publiques auront lieu en 2016.

Il va sans dire que ce type de projet réveille les passions et plusieurs collectifs d'opposants sont déjà à l’œuvre, à l'image de celui d'Agir autrement pour la Xaintrie (AAPLX) et de l'association pour la Protection du Patrimoine des Gorges de l'Escaumels (APPGE), qui ont mis en ligne une pétition pour s'opposer à la création de ces parc éoliens (1).

Là où le bât blesse, c'est précisément dans les arguments qui sont avancés par ce collectif, qui se concentre sur les pollutions visuelles et sonores, sur la dépréciation des biens immobiliers environnants, sur le piège mortel des monstres d'acier pour les oiseaux et sur les dégradations irréversibles qu'engendre l'implantation des éoliennes. Bref du classique en matière de lutte contre l'éolien. Si tous ces points avancés ne sont pas totalement infondés, ils sont à mettre en comparaison avec les autres sources de production d'énergie, notamment les centrales nucléaires et les usines thermiques (charbon, gaz, pétrole et biomasse), qui ont toutes un impact plus que conséquent (voire catastrophique) sur l'environnement et la santé publique. Et ce type de discours fini par agacer sérieusement, relevant davantage du Nimby (not in my backyard : faites ça ailleurs que chez moi) que du comportement responsable et de la réflexion collective.

 

S'il y a bien un point sur lequel il est intéressant de se focaliser dans tous ces projets éoliens, c'est bien celui de la participation citoyenne. Car si nous n'avons pas d'autre choix que de développer les énergies renouvelables (sauf à penser que le nucléaire, c'est sain et pas cher), nous avons en revanche celui de la forme de ces investissements colossaux et forts dispendieux en fonds publics (l'électricité achetée aux porteurs de projets est payée au prix fort). Car à l'image de ce qui a été réalisé en Bretagne, notamment dans la communauté de commune du Mené, en Pays de Vilaine, à Béganne, à Trégor ou encore à Séverac-Guenrouët, ou encore aux confins de l'Ardèche et de la Haute-Loir avec les Ailes de Taillard (2), nous pouvons garder la maîtrise de ces projets, tant dans leur dimensionnement que dans leur exploitation.

Au Mené, 7 éoliennes ont été construites. 140 ménages du territoire du Mené se sont regroupés sous la forme de 8 clubs d’investisseurs, des CIGALES (Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Épargne Solidaire), pour participer à l’investissement et détenir 30% du capital social. Le reste est détenu aujourd'hui par la SICAP, société coopérative de la région de Pithiviers (Loiret), qui gère, comme régie locale, la distribution électrique dans une centaine de communes et s'est lancée dans la production éolienne.

Les Bretons, décidément en avance sur pas mal de sujet, ont créé le réseau Taranis (3), un pôle de promotion et de diffusion du modèle d'énergie citoyenne en Bretagne, qui fédère une trentaine de porteurs de projets (associations, sociétés d'exploitation coopératives et collectivités) ayant des projets éoliens, photovoltaïques, bois énergie, micro-hydrauliques et de maîtrise de l'énergie en Bretagne.

Et il n'y a pas que nos amis Bretons. En Allemagne, près de la moitié de l'électricité renouvelable produite est aux mains des citoyens (4) et au Danemark, la participation citoyenne est devenu un pilier essentiel de la transition énergétique.

Alors non, je ne signerai pas la pétition mise en ligne contre les parcs éoliens des Gorges de la Cère. En revanche je me rendrai volontiers à une réunion d'information qui proposerait une participation active des citoyens à ces parcs et à une réflexion collective et proposante sur la transition énergétique.

 

Notes

(1) Pétition en ligne : http://chn.ge/1ONpUky

Site de l'APPGE : http://appge-comiac.e-monsite.com/

Site de l'AAPLX : http://agirautrementpourlaxaintrie.fr/

(2) Voir les articles publiés dans le LEA : http://bit.ly/1Jt5Pcb

(3) Site du réseau Taranis : www.reseau-taranis.fr/

(4) Voir le rapport Énergie citoyenne : les différents modèles participatifs en Allemagne : http://bit.ly/1FcFVi7

 

Info lot parcs eoliens des gorges de la cere 2

 

 

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir (montant libre).

Commentaires

  • christine membre d'aaplx
    • 1. christine membre d'aaplx Le 02/03/2016
    Encore une bonne lecture :
    Les Illusions Renouvelables ,par José Ardillo,
    aux Éditions de l'Échappée.
    p.229:"Nous n'avons pas besoin de trouver des alternatives aux énergies conventionnelles, mais de sortir du monde énergétique ou elles nous ont conduits.L'avenir radieux promis par les alternativistes est plutôt éclairé par le soleil noir de la défaite sociale."
  • chauvin
    • 2. chauvin Le 06/11/2015
    n'oublions pas que nous devons absolument réduire notre consommation et donc notre production d'énergie.
    Choisissons le moins polluant c'est tout.
  • Catherine
    • 3. Catherine Le 10/10/2015
    J'ai rejoins des protestataires que vous qualifiez de "NIMBY" :
    1- parcequ'il est inadmissible d'infliger la proximité (rappelez vous qu'il s'agit de 500m et d'un périmètre de sécurité de rayon égal à la hauteur de l'éolienne) et les nuisances (bruits, vibrations... ) à qui que ce soit ..
    2 - parce que trop de Fonds d'Investissements auto proclamés "Responsables" ne sont visiblement que des leurres et des pièges à gogos... et que ces opérations me paraissent relever davantage du détournement de fonds et d'aides publiques que de la mise en oeuvre d'une réelle politique de transition énergétique efficace !

    Je rajoute "naïvement" que je ne comprends absolument pas pourquoi rien n'est fait pour favoriser et encourager l'autonomie individuelle en matière énergétique !
  • christine membre d'aaplx
    • 4. christine membre d'aaplx Le 09/10/2015
    Et pour fermer le centre de Grammat tu comptes aussi sur les éoliennes?
    concernant ta proposition de réunion d'information
    Il y a déjà eu une réunion avec les prosélytes de la transition énergétique à Mercoeur le 24 juillet 2014 voici la lettre qui leur a été remis:
    Lettre ouverte aux « Cabinets Conseils :

    L’éolien industriel ne fait pas la transition énergétique ,ne fait pas de transition écologique , et transgresse la démocratie !

    Dans le grand cirque de la ‘’transition énergétique‘’votre rôle est de travailler le public à l’acceptation du fait accompli, vous affranchissant par avance de toutes les règles les plus basiques de la démocratie.
    La mise devant le ‘’fait accompli’’ est le mode de fonctionnement usuel des totalitarismes.
    Au service de ce totalitarisme technologique dans le lequel nous baignons, vous êtes la courroie de transmission des décisions qui ont été prises ailleurs, par d’autres, pour d’autres, et sans notre consentement.* Obtenir notre consentement aux projets de ceux vous payent c’est votre mission…
    Bien évidemment nous ne vous accordons aucune légitimité, pour nous le seul fait que vous serviez les objectifs de la gestion technocratique des territoires suffit à vous discréditer définitivement à nos yeux.

    Pour nous la démocratie n’a nul besoin se s’affubler de participativité
    le seul fait de lui accoler ce qualificatif est l’aveu de son absence criante.

    Parmi les dadas de votre‘’transition énergétique ‘’ se trouve l’incroyable
    proposition ‘’d’énergie partagée’’, quelle belle idée en effet de nous proposer de partager , que dis-je ,de nous vendre ce que vous tentez de nous voler !!
    Car cette trouvaille c’ est toujours et encore produire de l’énergie pour nourrir la « bête » et y rester soumis , point d’émancipation là- dedans !
    Cette offre ne peut émaner à notre avis que de cerveaux malades de quelque technocrates culpabilisés.
    Comme si nous devions prendre part à notre destruction en même temps qu’ à vos profits !
    Et bien soyez rassurés , non seulement nous ne nous laisserons pas déposséder de nos territoires si attractifs pour vous, mais nous serions bien tenté de vous présenter la facture des milliers de mégawatt produits par les barrages installés sur la terre de nos pères en passe de tomber entre les mains et pour le profit des sociétés privés par la trahison et le dévoiement de l’État.
    Mais revenons à ce qui nous concerne en ce moment :les projets d’implantations d’éoliennes industrielles sur nos territoires :
    Nous habitons ici ,parce que nous l’avons choisi nous ne sommes pas là par défaut, ce choix s’appuie sur une sensibilité aux espaces, aux paysages aux êtres et aux animaux , une histoire, un passé, un avenir que nous imaginons sans vous et sans vous avoir attendu, à tout un ensemble d’éléments auxquels nous sommes viscéralement attachés parce qu’ils recèlent encore quelques bribes de sauvage et de non domestiqué, quelques parcelles qui n’ont pas été totalement ravagés ou saccagé par vos soins.
    Aujourd’hui il est de bon ton de faire énergie de tout, partout, et par tous moyens, ‘’faire feu de tous bois ‘’en quelque sorte, et nous ne sommes guère étonnés de voir les industriels criminels de la planète se pavaner avec leurs labels ‘’renouvelables et sans C02’’.Le ‘’décarbonné’’ étant la marotte de ceux qui l’ont rendu nécessaire !
    Quel sera ou qui sera leur prochain combustible ? de sinistres surprises pourrait bien surgir de cette rage d’énergie……
    Pour les industriels que vous servez la véritable question n’est pas comment produire et consommer moins , mais comment vendre toujours plus de cette énergie..
    Une injonction permanente à la cogestion du désastre permettant d’innocenter les responsables de cette gabegie, une frénésie de développement durable parfaitement adapté à la continuité de la croissance éternelle et de ses conséquences néfastes, tout un tas de discours et de concepts creux qui organisent l’évitement des seules questions qui vaillent :
    Pourquoi tant d’énergie ?
    Pour quels besoins ?
    Pour mener quel genre de vie ?

    Nous ne serons jamais vos partenaires dans cette entreprise d’occupation de dépossession de destruction de nos espaces de vie et de ce qui les composent.
    L’acceptabilité tant souhaité par vos décideurs ne passera pas par nous, ou plus clairement nous nous opposons à toutes vos manœuvres ,
    Nous ne consentirons jamais et nous ne collaborerons jamais à vos entreprises, ou si vous préférez nous sommes en désaccord absolu avec vos objectifs , vos manières de voir de penser et d’imaginer ce monde.

    Il n’y a à ce jour qu’une issue à ce conflit en passe de s’envenimer et pourrait bien venir ternir votre image proprette d’écolo affairiste : abandonnez tous les projets d’éolien industriel ici et ailleurs ,
    Nous pourrons bien réfléchir sans vous à ce que nous voulons !

    NOUS N’ACCEPTERONS JAMAIS
    NOUS DÉGAGEONS NOTRE HORIZON

    Des membres d’AAPLX
    Le 24 juillet 2014

    *Appel à Manifestation d’Intérêt -energies renouvellables- p.8.
  • christine membre d'aaplx
    • 5. christine membre d'aaplx Le 09/10/2015
    pour éclairer votre lanterne :
    -http://fabrice-nicolino.com/?p=1733
    -et "Du vent et surtout plein de fric" dans Charlie Hebdo du 23 /09/ 2015 du même auteur
    -Les illusions renouvelables , José Ardillo ed. de L'échapée
    -Le sens du vent, Arnaud Michon ,ed de l'Encyclopédie des nuisances
  • christine membre d'aaplx
    • 6. christine membre d'aaplx Le 08/10/2015
    pour info: Agir Autrement pour la Xaintrie soutient l'Amassada plateau de St Victor Melvieux -Aveyron.
    en Xaintrie nous avons : 14 ouvrages Hydroélectriques dont 10 barrages, 5 anciennes mines d'uranium avec leurs déchets et leurs cancers,5 lignes THT, un projets de STEP (station de transfert par pompage ) qui, s'il se faisait inonderai 300 hectares et couterait 1 milliard ,alors :edf ,erdf ,areva, on connaît on a pas besoin d'EOLFI avec leurs éoliennes de merde de 200m de haut ! et surtout on a pas besoin de leçons de morale des "solutionistes" écoloindustriels tous ces colonisateurs de terres et d'esprits doivent dégager! désolée Laurent si tu n'aimes pas la beauté des paysages ,
    moi oui! et oui je suis une NIMBY et mon jardin c'est le monde!
    tu crois à la "participativité" avec GDF Suez"engie"? : deuxième acteur du nucléaire en europe, premier acteur du gaz de schiste en grande bretagne , je te laisse la place! bonne chance !
    ah ,oui , au fait,ici on est pas seulement contre le nucléaire , contre le gaz de schiste , contre les éoliennes , on est aussi contre la COP 21 qui nous fait gerber!
  • zebulon
    • 7. zebulon Le 02/10/2015
    Pour nourrir les débats :
    http://douze.noblogs.org/

    Cordialement

    Zebulon
  • luc vaillant
    • 8. luc vaillant Le 01/10/2015
    je t'y accompagnerai avec ... plaisirs ( et en bagnole aussi ) ! j'ai enfin un peut de temps devant moi , ca semble etre la bonne saison pour mes papiers sur l'eolien

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau