Cannabis : les recommandations du Pr Dautzenberg pour fumer « propre »

Source : article publié dans le Lot en Action de février 2016, mis en ligne le 29 février 2016.

Cannabis mieux vaudrait un joint d herbe sans tabacEn prévision du 20ème congrès de pneumologie de langue française qui se tient du 29 au 31 janvier 2016 à Lille, le Pr Bertrand Dautzenberg a présenté en avant-première les recommandations qu'il y ferait concernant la consommation de cannabis en France. Pneumologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière et président de l'Office français de prévention du tabagisme, Bertrand Dautzenberg part d'un constat simple : malgré son arsenal répressif, la France est le premier pays consommateur de cannabis en Europe avec une progression de 20 % en 25 ans. Aussi plaide-t-il pour une légalisation qui permette d'encadrer et de réduire les risques d'une consommation néfaste pour la santé pulmonaire. "La question du mode de consommation du cannabis, dans le cadre d'une stratégie de réduction des risques, doit être clairement ouverte en France, en particulier par les pneumologues", explique-t-il.

Il recommande d'abord de fumer de l'herbe plutôt que de la résine de cannabis. L'urgence selon lui est d'abord de "faire disparaître le tabac des joints". "Vous avez de nombreuses personnes qui arrêtent le tabac et qui peuvent être amenées à tirer sur un joint lors d'un week-end festif par exemple", explique-t-il. Un important facteur de rechute sur le tabac. Par ailleurs, cette façon de consommer le cannabis constitue un facteur de risque majeur d'infections respiratoires, de bronchopathies obstructives chroniques (BPCO) et du cancer du poumon. "Au lieu de mettre du tabac, il existe l'option de l'herbe à fumer comme cela se fait en Hollande. Elles sont moins nocives que le tabac contenu dans les cigarettes et évitent de remettre au contact de la nicotine des fumeurs en cours de sevrage", détaille-t-il.

La deuxième priorité est d'éliminer la fumée issue d'une combustion particulièrement toxique pour les cellules pulmonaires. Le Pr Dautzenberg évoque ainsi comme un pis-aller l'utilisation de dispositifs de vaporisation, sur le modèle de la cigarette électronique, très courante aux États-Unis. "L'analyse précise des produits et techniques de vaporisation dans les nombreux états américains devrait permettre de mieux cerner aussi bien les dispositifs de vaporisation que les produits du cannabis à vaporiser" espère-t-il.

La légalisation bien encadrée devrait permettre de progresser de façon mécanique sur le troisième objectif : "faire régresser la consommation de cannabis en France". En partant du constat que plus la loi est répressive, plus la consommation est importante.

 

Notes

Article de Hugo Jalinière, publié sur le site de Sciences et Avenir : http://bit.ly/1nHpBOm

 

Commentaires (1)

1. Michel Mallaury 04/03/2016

D'abord, il est une chose que l'on doit se mettre dans le crâne: on ne fume jamais propre, que ce soit du tabac, de la résine de canabis, de l'herbe hollandaise, ou des fils de banane séchés, ou la moquette en acrylique si on est vraiment en manque. Fumée = gaz carbonique = produit toxique pour les poumons, pour le foie, le coeur et même l'appareil génital. Ingérer le produit pose d'autres problèmes car si le dosage est mal fait attention au décollage et à la descente vertigineuse qui s'en suivra. Il reste une solution; le respirer, à condition qu'il y en est une assez grande quantité pour que les effluves soient vraiment efficaces. Demandez donc à vos aieux qui cultivaient le chanvre pour en faire des cordages et des tissus si ce n'est pas vrai. Tout le monde était hilare pendant la récolte, au grand dam du maitre du domaine. mais l'un dans l'autre, la récolte rentrait et tout le monde était content. Et puis arrêtez de croire à ce mythe de la graine de Hollande, le pire produit OGM que Monsanto ait jamais mis sur le marché, boosté à 25 % de THC, alors que la plante originale n'en contient qu'à peine 6. Arrêtez de consommer ce produit de merde qu'est devenu le cana, la beu, le chichon, juste bon à nous aliéner et à nous empêcher de vivre nos propres vies. Car comme disait Charles Baudelaire, grand spécialiste du chanvre devant l'éternel:

"Le cannabis peut vous procure les plus merveilleuse idées, mais vous empêche de les réaliser "

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org