Le collectif Ségala Mobilisé secoue (un peu) Jean Launay

Le Lot en Action, communiqué de presse du collectif, mis en ligne le 15 mars 2016

Nous publions ci-dessous le communiqué de presse du Collectif "Ségala mobilisé" reçu ce matin. Rappelons que la suppression de 18 postes sur les trois prochaines années, décision qui a fait lever le vent de la colère des parents d'élèves et des élus locaux, n'est que la suite logique du protocole signé par les "grands" élus du Lot, dont Jean Launay...

Les élus de Lauresses, Saint Cirgues, les parents d'élèves et membres du collectif écoles ont rencontré Jean Launay à l'école de Lauresses.

Collectif segala mobilise fermeture ecoles ruralite sacrifiee jean launayAprès s'être prêté au jeu des questions des enfants qui participent au 21 parlement des enfants et proposent une loi sur les jardins écologiques,
le député a échangé avec les membres du collectif dans une ambiance détendue mais déterminée.

Nous avons tenu à rappeler au député notre position vis à vis du protocole imposé sans concertation aux maires, sans aucune réflexion préalable sur les atouts de nos petites écoles, avec une baisse inacceptable de 18 postes sur 3 ans.
Après plusieurs années de coupes drastiques dans les effectifs, notamment du RASED, le collectif aurait souhaité,  comme cela s'est fait dans d'autres département, un véritable moratoire avec aucune suppression de poste sur les 3 ans pour remettre des postes sur ces missions d'accompagnement sans fermer d'écoles .

Le député a reconnu la spécificité du territoire "la réalité démographique est là, la distance est là, la montagne est là, cela fait des arguments qui nécessitent des traitements différents entre l'urbain, même le petit urbain du Lot etc... C'est sur qu'on ne peut pas travailler avec les mêmes ratios moyens, je ne le nie pas"
Il rappelle que sa signature assumée du protocole était "pour se donner 3 ans pour réfléchir".

Monsieur le Maire de Lauresses, Pierre Lagarde dénonce la logique de l'augmentation du nombre d'élèves par classe au profit du dispositif plus de maitre que de classe,  rappelant qu'il est beaucoup plus facile de suivre les enfants qui décrochent dans une classe à 15 que dans une classe à 25.
Véronique Guillon, élu à Saint Cirgues,  "ne comprend pas pourquoi on irait dépenser de l'argent pour aller créer d'autres structures qui vont couter au contribuable du coin mais aussi à l'Etat" , pour aller recréer quelque chose alors que nos écoles fonctionnent et sont essentielles au maintien de l'activité sur le territoire.


Le collectif remet en cause les suppressions de poste et demande au député de se battre pour que l'on ne nous enlève pas de nouveaux postes en 2017, parce qu'il ne faut pas que le moratoire obtenu sur le Ségala et Assier ce traduise l'année prochaine par d'autres suppressions dans d'autres secteurs du département et appelle de nouveau à une mobilisation massive. Si les 21 jours passés à Figeac ont été un moment très fort pour le collectif, nous ne sommes pas obligés de recommencer chaque année et préférons mettre notre énergie à construire des projets pour notre territoire plutôt qu'a nous battre contre des mesures injustes!

Après que le collectif ait évoqué avec humour, la possibilité de camper devant le ministère des finances, le député promet que le budget 2017 sera un bon budget pour l'éducation.

En partant, nous passons devant les enfants en train de faire des danses traditionnelles dans la cour de l'école et monsieur le Maire fait remarquer au député qu'il serait vraiment dommage de fermer ces écoles...

Le collectif Ecoles, Territoire A Défendre, Ségala mobilisé.

Les vidéos de l'échange seront mises en ligne sur la page ségala mobilisé   https://www.facebook.com/segala.mobilise?fref=ts
et le blog  http://collectif-segala-mobilise.blog4ever.com/

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org