Réunion d’information "les coopératives citoyennes du renouvelables"

Le Lot en Action, mis en ligne le 25 février 2016

LES COOPERATIVES CITOYENNES DU RENOUVELABLES

ou comment mettre en œuvre ensemble la transition énergétique

————————————————

Étant donné la vitesse à laquelle notre monde évolue et l’impossibilité pour les politiques de prendre en compte la rapidité de cette évolution, il faut que les citoyens puissent trouver et créer des moyens personnels et collectifs de réappropriations des différents leviers de leur existence.

Energie citoyenneL'accès à une énergie renouvelable créé près de chez soi est un moyen de reprendre certaines rênes de son histoire, notamment énergétique, en participant activement à la mise en œuvre la transition énergétique, indispensable pour assurer une éventuelle pérennité de la société humaine moderne, qui risque néanmoins de connaître encore quelques soubresauts incontrôlables dans les décennies à venir. En créant de petites structures de productions d'électricités renouvelables à proximité des habitations des coopérateurs ceux-ci se regroupent pour mutualiser les investissements initiaux et créer des structures adaptés à leurs situations locales et à leurs moyens financiers.

Diversifier les sources d’approvisionnements est une façon de sécuriser plus largement les risques éventuels de manque de distributions d'électricités qui existent dans notre système très centralisé, entièrement dépendant de grosses structures de productions très polluantes, à commencer par le nucléaire et les centrales à gaz.

Permettre une diversité de la production électrique inverse le rapport de force habituel entre le consommateurs et les compagnies qui imposent leurs lois commerciales sans aucun contre pouvoir.

- En réinjectant l’électricité produite sur le réseau, nous contribuons à sécuriser le maillage du réseau, qui pourra continuer à fonctionner même en cas de panne d’approvisionnement.

- En créant un réseaux coopérateurs, nous pouvons mutualiser plus largement pour permettre des investissements dans certains lieux où les habitants n'ont pas toujours les moyens de leurs envies...

C'est un moyen concret de remettre les citoyens coopérateurs au centre de l’histoire et de leur donner une relative indépendance vis-à-vis des grands groupes industriels.

Mais le retour sur investissement n’est pas entièrement garanti, puisqu’il fluctue en fonctions des capacités de productions (soleil, vent...) : la mutualisation permet de diminuer les risques en les assumant ensembles : les réseaux humains s’en trouvent renforcés et les réseaux électriques par la même occasion !

 

PROJET DE MISE EN ŒUVRE CONCRETE A PONTCIRQ ET COMMUNES ALENTOURS

LABASTIDE DU VERT / SAINT MEDARD / LHERM / LES JUNIES...

26 Février 2016 / première réunion d’information informelle en Mairie de Pontcirq pour évoquer le projet et établir un groupe moteur de citoyen en vue de préparer le projet en définissant un cahier des charges précis, tout en mettant à profit les compétences de chacun des citoyens présent dans le groupe qui aura pour mission :

1/ S’assurer du soutien concret ou moral de la ou des municipalités du territoire afin de déterminer le choix de la structure juridique (exemple : SEM – Société d’Économie Mixte, SCIC – Société Coopérative d’Intérêt Collectif) : public / citoyens / privé )

2/ déterminer le type d’énergie la ou les plus favorable(s) sur ces territoires et des modalités techniques qui en découlent en faisant réaliser une ou plusieurs études de faisabilité.

3/ Préparer une journée d’information pour lancer la souscription locale.

4/ Connaitre les modalités de retour sur investissement pour les citoyens contributeurs.

5/ Trouver un ou plusieurs prestataires locaux, fiables et compétents.

6/ Assurer la mise en route effective du projet et les différents suivies (administratifs et et techniques) nécessaires à la continuité du projet.

Pour l’instant le pré-projet est initié par Aymeric de Valon, qui cherche à fédérer et créer un groupe de citoyen moteur permettant d’avancer concrètement.

Si vous êtes intéressés, merci de venir le 26 Février à 19h à Pontcirq pour participer à cette première réunion ou de signaler par mail vos possibilités d’intégrer le groupe de réflexion par mail ou par téléphone.

Aymeric de Valon

06 80 95 83 60 / 01 43 63 14 74 / 05 65 21 42 38 Fax 05 65 36 24 03

aymdv@free.fr

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org