Les Nuits Debout dans le Lot

Articles extraits du dossier central du numéro de juin (n°101) à paraître le 27 mai, mis en ligne le 23 mai 2016

La Nuit Debout continue à Figeac !

par José Da Costa et Olivier

Info lot nuit debout figeacDepuis le 13 avril, près de 200 personnes se sont rendues place de la Raison pour échanger et réfléchir sous forme d'Agora, la démocratie horizontale étant dès le départ un principe de fonctionnement. Des ateliers se sont mis en place définissant des actions concrètes : construction de mobilier urbain (jardinières, bibliothèques...), collecte de denrées alimentaires redistribuées gratuitement, préparation d'une conférence sur les banques (« ethiques », « toxiques », alternatives), actions contre la grande distribution, interventions sur le marché du samedi de type « éducation populaire », mise en place d'outils de communication… D'autres actions sont en discussion.

Les AG citoyennes de la ND du Figeacois laissent une large place aux discussions générales et certaines thématiques reviennent régulièrement au centre des débats. Quelles perspectives pour les Nuit Debout ? Quels objectifs ? Que faisons nous ici ensemble ? Chaque profil de participant est différent, retraité, précaire, salarié, multigénérationnel, amenant toujours un nouveau questionnement, souvent plus individuel que collectif. La question « Qui sommes nous ? » résonne comme un « Qu'est-ce que je peux faire, comment agir dans ce système, contre ce système ? ». La convergence des luttes au niveau local semble faire adhérer la plupart. Finalité ou point de départ ? Des ateliers se mettent en place pour en débattre.

Malgré la richesse des échanges, des écueils affleurent notamment autour de la matérialisation des actions, en particulier celui de l'identification de cibles symboliques et porteuses de sens, au titre de la convergence des Luttes. Pas de centrale nucléaire, pas de grand édifice électoral ou administratif, pas de mega-Hypermarché... Le parti-pris de ne pas être moralisateur implique des actions réfléchies et mûries, et toujours ouvertes vers les alternatives.

L'une des idées émergentes dans nos discussions serait de coordonner les Nuits Debout Lotoises et alentours afin de mettre au point des stratégies et actions convergentes, communes, simultanées pour donner plus de poids et de visibilité.

ND Figeac dispose d'outil de communication actifs ou en cours de développement :

Mail : nuitdeboutfigeac@laposte.net

Wiki : https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Figeac

Forum de discussion : bientôt public, site : en construction

Pour nous rejoindre à Figeac, rassemblements les Jeudis et Dimanches soirs à paritr de 18h, place de la Raison, amenez un pique-nique à partager ! En plus de vos idées !

Le déroulement

À 18h installation et occupation de l'espace, organisation de la soirée (propositions d'ordre du jour, choix des animateurs, etc.), réunion des ateliers permanents. À 19h30 Pique nique participatif, suivi à 20h de l'assemblée et des débats citoyens. 23h Fin des causeries et place à l'informel.

 

Nuit Debout Cahors

Par Yves Quintal

Nuit debout cahorsAu bout de 6 à 7 Nuits Debouts à Cahors et une liste de 110 contacts on peut dire que ce mouvement original s'est installé dans la vie cadurcienne et au-delà, car beaucoup viennent de la région proche. Nous avons pris nos quartiers sur le parvis le la Mairie suite à la première manifestation (plus de 2 000 manifestants) contre la loie El Khomry.

Depuis, de 40 à 100 personnes partagent la parole et les idées, voire les écrits : panneaux, banderolles, textes… mais aussi le casse-croûte, la soupe ou... les films et la musique (à venir !).

Ceci sans oublier les rassemblements pour le retrait d'une loi imposée qui est un nouveau déni

de démocratie auquel nous devrions nous soumettre. Drôle de gouvernement dit « de gauche » qui renie ses engagements d'alors et, pire, nous manifeste autant de mépris.

C'est justement ce « mépris » qui a soulevé les foules de par le monde et les mouvements nouveaux « Occupy place » du 15 M espagnol à Nuits Debouts.

Aujourd'hui à Cahors on apprend à discuter, confronter, penser « utopies réalistes », à rejoindre les luttes pour le train à Gourdon, à appuyer les revendications populaires. C'est un véritable mouvement d'éducation populaire retrouvant l'histoire parfois oubliée des générations précédentes.

L'idée de créer une Université Populaire se concrétise, fait son chemin, et vous êtes chaleureusement invité à participer à sa construction.

Reste que chacune, chacun, a sa propre définition et idée de la Nuit Debout, son parcours, son identité, sa réalité sociale, et c'est aussi là la richesse fragile de ce mouvement. Des commissions existent (Démocratie, la plus suivie, Communication-organisation-animation qui

essaie d'informer plus largement car il faut souligner le silence des médias).

En général on commence par une AG à paroles libres, puis les commissions, enfin l'AG compte-rendu en essayant que chacun s'exprime, écoute, homme et femme en parité.

Le 19 mai dernier nous avons occupé, avec les syndicats, la CCI et embelli la façade du PS avec des « 29.3 » .

Poursuivons!

Un compte-rendu est envoyé à la liste des inscrits. Pour nous rejoindre il suffit de nous envoyer un mail à l'adresse suivante : Nuitdebout.Cahors@yahoo.mail

Page facedebook: Apero Nuit debout cahors

 

Nuit Debout à Saint Céré, premiers pas d’un mouvement spontané

Par Pôline

12993580 1714767612141983 5415778402612700114 n 1Déjà se retrouver physiquement (sans l’intermédiaire d’un écran) sous la halle un peu venteuse : certains se connaissent déjà, d’autres non, mélange des âges. Vannes ouvertes à tous les problèmes qui touchent les uns et les autres : le travail, le système scolaire, la colère de ne pas être écouté, … et chez tous un refus de la vie que l’ « on » nous impose qui privilégie l’argent, le pouvoir et le capital.

Reprendre notre avenir en main : développer les circuits courts et la production bio locale et intervenir auprès des conseils municipaux pour installer des paysans, créer une monnaie locale, vivre en plus grande autonomie et en plus grande harmonie avec le vivant, se désapprendre à consommer l’inutile…élaborer de nouvelles institutions politiques pour qu’elles soient l’expression du plus grand nombre et supprimer ce système politique des « professionnels »…Voilà les prémices d’une réflexion collective…nous continuons.

Est-ce que l’on s’organise ? Pour la plupart la réponse est négative, laissons la parole se dénouer.

Et la grande question : Comment entraîner plus de monde dans le mouvement ? Comment se rendre plus visible dans la ville ? Nous retrouver le vendredi à 19h sous la halle à St-Céré.

 

Compte rendu Nuit Debout du vendredi 13 mai

Une quinzaine de personnes ont participé à cette quatrième édition de Nuit Debout à St-Céré, des habitués et 3 nouvelles personnes.

Retour sur l’utilisation du 49.3 pour faire passer la loi El Khomry : que faire ? Les routiers, les cheminots… vont se mettre en grève mardi prochain. La problématique est « comment entraîner plus de monde dans le mouvement Nuit Debout » : se rendre plus visible avec affichage, tracts…en parler … À un copain routier à qui il proposait de participer à ses prises de paroles et de discussion, un participant s’est vu répondre que Nuit Debout était un truc de « bobo » : c’est ce qui est dit sur la plupart des médias…( « bobo » mot fourre tout pour dévaluer ceux qui dérangent le confort ambiant du consommateur ; ceux qui préfèrent des produits sains aux produits bourrés de graisse, sucre et Cie.. ; ceux qui cherchent à comprendre, réfléchir et non pas subir…)

Une proposition : organiser une rencontre avec les autres Nuit Debout lotoises et corréziennes, prendre contact avec eux.

Autre proposition : passer un petit film « le jeu » expérience d’une monnaie locale en Corrèze le vendredi 27 mai, le lieu est à définir.

Autre proposition : former un groupe de réflexion et proposition sur le système constitutionnel : pouvoir du président, le sénat le garder ? Élections à la proportionnelle, séparation totale du législatif et judiciaire…

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org