J'ai la mémoire qui flanche

Le Lot en Action, par Yves Grégori, mis en ligne le 2 juin 2016

Un poème "coup de gueule" de Yves Pacontent, bien dans l'air du temps !

 

Memoire qui flancheJ'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Comment Strauss-Kann a disparu

La main dan'l'trou du fût

Ainsi le PS m'a propulsé

Pour remplacé c'navet

Et moi bien sûr ben j'y ai cru

Comme un p'tit trou du cul mais

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Le pourquoi j'ai été élu

J'crois bien qu'les ai bien eu

Ils m'ont tous cru ces ingénus,

Ca j'l'aurai jamais cru

Tout c'que je sais, c'est que depuis

Ils n'en dorment plus la nuit mais

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Ce que veut dire démocratie

J'ai comme une embolie

L'49,3 , j'suis aux abois

Comme des chiens ont fait wouah wouah

On menace toute la populace

Comme de gros déguelasses

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Si c'est Ayrault ou bien Sapin

Qui'm'soufflait le baratin

Ne faisant rien de mon programme

Je recule et je rame

Je suis un traître à mon parti

Dans cet état d' pourris mais

 

 

 

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

C'que m'avait dit cette p'tite Komeri

C'qu'on leur avait promis

Sur Fessenheim, comme un baltraing

S'ils s'obstinent j'sors mon flingue

J'ai pas d'parole, comme l'autre Le Foll

Je roucoule et j'les vole mais

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Ce que ce Valls prétendait

En les traîtant de navets

Avait-il tort ou bien raison

De les prendre pour des cons

Tout ce que j'vois c'est que depuis

Sur 'l dos j'ai la chienlit mais

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Ce que Cazeneuve avait prévu

En cas de déconvenue

Bottés, casqués je suis bien sûr

Qu'ils vont les matraqués

Et que comme ça, sans prise de tête

On leur fera leur fête mais

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Que ce Macron de chez Rotchild

Ne valait pas une quille

Il me provoque leur promettant

Du travail à plein temps

Eux tout ce qu'ils voient c'est ses costards

Qui ressemblent à ses bobards mais

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Ce que veut dire ce socialisme

J'crois bien qu'c'est juste un isthme

Et des frondeurs jusqu'à Hulot

Une bande de rigolos

Mon coup d'état anti-démocratique

Sonnera comme un coup d'trique mais

 

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

J'leur ai menti sans m'arrêté

Un peu comme à Gayet

Ils me croyaient, elle me croyait

Enfin je le croyais

Ce que je vois c'est qu'ils s'rendent compte

Que je n'ai même pas honte mais

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Des ecolos de Notre'Dame'des'Landes

Pourquoi qu'ils z'en redemandent

Manger d'la merde pour les sans-dents

C'est quand même plus marrant

Priez ensemble pour Monsantos

Tout en rognant un os mais

 

J'ai la mémoire qui flanche

J'me souviens plus très bien

Si cette Loi du Travail

Va faire que je déraille

On n'y croyait comme des malades

Maintenant on n'est en rade

Et c'que j'entends depuis la rue

C'est qu'on l'aura dans l'cul

 

Yves Pacontent

Commentaires

  • T. Leborec
    • 1. T. Leborec Le 06/06/2016
    C'est pas du Baudelaire mais c'est presque du Booba

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau