Mauvaises habitudes en Baronnie lotoise : des p’tits trous, encore des p’tits trous

Article publié dans le Lot en Action de juin (n°101), par Bill, mis en ligne le 25 juin 2016

GolfPeut-être nos lecteurs se souviennent-ils de l’article, très bien fait, de J.C. Bonnemère, dans le numéro de la Vie Quercynoise du 13 août 2015. Il y évoquait le projet d’un terrain de golf à Tour-de-Faure. Le moins que l’on puisse dire est que la nouvelle avait suscité un certain émoi. Lors de la visite de François Hollande, certains élus (lesquels ? des noms, des noms !) avaient évoqué ce projet. Mais il semblait tellement farfelu qu’il fut remisé au rayon des idioties courantes par la plupart des Lotois. Qu’on en juge : ce golf aurait été situé dans une zone « Natura 2000 », aurait eu besoin de 5 000 m3 d’eau par jour (soit l’eau nécessaire à une agglomération de 12 000 habitants… une paille !).

Quant aux agriculteurs travaillant sur la zone, personne ne leur avait demandé leur avis ; pour eux, c’était « Circulez, il n’y a rien à savoir ! » Le gag ultime : ce délire qui tuerait une zone rurale était justifié au nom d’un ubuesque « dynamisme rural » qui impliquait un projet immobilier autour du golf tant sa rentabilité restait problématique. Rien de mieux que le béton pour dynamiser la ruralité ! Bref, encore une fois, Ubu n’était plus roi de Pologne, mais élu lotois. Et depuis, plus rien, calme plat sur le front "golfeux". Une crise de lucidité aiguë aurait-elle saisi nos élus ? Que nenni. Tapis dans l’ombre de leurs bureaux, ils attendaient sagement que l’orage passe pour ressortir, en douce, leur délire du placard. Ce fut chose faite lors du débat d’orientation budgétaire du Grand Cahors (DOB) de février 2016, et ce bien évidemment, avec un cynisme sans pareil.

Dans le tableau C, proposition « Investissement 2016 » une longue liste d’opérations est présentée qui commence à la n° 21 « Matériel voirie » pour finir à la 254 « Évolution documents Urbanisme ».

Entre la 250 « Légumerie » et la 252 « Mise en accessibilité » se trouve tout naturellement la 251… « Golf » 15 000 €. Surprise, l’élue municipale et communautaire de la liste ACHD (opposition de gauche et écologie) Isabelle Eymes osa, seule, demander des explications sur ces mystérieux 15 000 € attribués à ce golf fantôme. Le président du conseil communautaire, l’inénarrable Vayssouze, lui affirma « que ce n’était que 15 000 € pour anticiper une petite étude ». Il faut peser tous les termes de cette réponse lénifiante, bien dans le genre du personnage. En accomplissant le devoir pour lequel, elle a été élue (si si, ça existe, la preuve) la citoyenne Eymes a découvert qu’il existe une entreprise spécialisée dans les études de projets de golf. Ces spécialistes proposent leurs travaux courants à 2 500 € tout compris, auxquels peuvent s’ajouter 1 500 € pour un diagnostic plus précis. Donc, si nous avons bien compris et compté, il faudrait 15 000 € pour une « petite étude » commanditée par la communauté de commune et 4 000 €, dans le pire des cas, chez les spécialistes. Quid alors des 11 000 € en trop ? Sans doute une erreur d’attention de la secrétaire chargée de la saisie de ce document ? Il va falloir la punir. Nous ne pouvons envisager d’autres hypothèses tant notre confiance en nos élus est grande. Mais enfin, 11 000 € ça fait des trous dans un budget qui ressemble déjà à une passoire.

Faire des trous financiers pour faire des trous sur le Causse, c’est un gag lotois.

Peut-être nos crânes d’œuf ont-ils des trous dans leurs têtes malades ?

Une bonne purge devrait pouvoir soigner tout ça, mais en attendant ce moment bénit, l’orientation budgétaire n’en a pas moins été adoptée.

Souriez, heureux contribuables lotois !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org