Censure du LEA

Source : Le Lot en Action n°89 (avril 2015), par Fred, mis en ligne le 19 juin 2015

Censure 3Monsieur le directeur de la médiathèque,

J’ai pris connaissance de votre réponse à l’association des Amis du Lot en Action (LEA).

Ayant moi-même, à titre individuel, sollicité les services du Grand Cahors au sujet de l’absence de ce mensuel, je note qu’aucune réponse ne m’a jamais été apportée, malgré un premier envoi par courriel le 24 décembre 2014 puis un second par courrier le 2 février dernier.

Sur la forme, cette absence de réponse met en évidence de graves et inquiétantes lacunes de votre administration :

  • sur un plan humain, dans le domaine de la courtoisie, de la politesse, du savoir-vivre,

  • sur un plan administratif, dans le domaine de la démarche qualité et des relations à l’usager.

Sur le fond, et travaillant moi-même dans l’administration publique depuis plus de 25 ans (militaire puis territoriale), je me permettrais de qualifier votre propre réponse de strictement techno-bureaucratique.

Vous invoquez tout d’abord la diversité de la presse française, ce qui est techniquement incontestable, mais il me semble que l’ancrage d’une médiathèque dans son territoire mérite mieux que de mettre sur un pied d’égalité des revues nationales et le LEA.

Par ailleurs, vous assimilez le LEA à des « bulletins des différents partis, associations et autres groupes d’opinions locaux » pour minimiser la richesse, la diversité, l’indépendance de ce mensuel, présent depuis 6 ans sur l’ensemble du département, dont France Inter s’est même fait l’écho en décembre 2014.

Enfin, vous opposez aux défenseurs du LEA la liberté dans les sélections des bibliothécaires, ce qui est tout à fait respectable, mais cette déontologie de façade ne devrait aucunement servir de prétexte à occulter des parutions dont la légitimité et l’ancrage semblent définitivement établis.

Je n’ose donc imaginer que ces éléments de langage puissent en fait dissimuler une censure, les censeurs n’étant à mes yeux pas fondamentalement différents des frères Kouachi, leur objectif commun, partagé, étant la disparition d’une certaine presse, de manière brutale ou plus silencieuse, mais tout aussi abjecte.

La seule distinction réside dans le fait que les censeurs n’ont pas de sang sur les mains, se donnent bonne conscience en affichant « Je suis Charlie », et agissent confortablement derrière leur bureau, sous l’œil bienveillant sinon complice des élus.

Cordialement.

 

Retrouvez Fred sur son blog :

http://vege-decroissance.over-blog.com/


 
Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir (montant libre).
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org