L’appellation Rocamadour AOC menacée par les méthaniseurs de Gramat et Mayrac

Article à paraître dans le numéro de mars (n°108), par Bluboux, mis en ligne le 18 février 2017

La signature du CETA et une incompatibilité entre le cahier des charges de l'appellation et les méthaniseurs de Mayrac et Gramat font peser une grosse menace sur tous les producteurs de Rocamadour.

Info lot l appellation rocamadour est menaceeNos cabécous, transformés pour des raisons de marketing en « Rocamadour AOC », sont-ils en danger ? C'est l'inquiétude formulée par le Gadel, dans un communiqué daté du 18 février (reproduit en fin d'article), qui dénonce le sacrifice de 32 appellations sur l'autel du libre-échange (ratification du CETA) : « Même si aujourd’hui cela se passe au niveau européen, cela signifie tout de même que les gouvernements ont été d’accord, et en particulier le gouvernement français, pour que ces 32 appellations disparaissent afin que les producteurs laitiers canadiens puissent désormais fabriquer des Rocamadours, du Comté, du Laguiole, du Salers.. américains ! »

Mais le Gadel s'inquiète également des conséquences du méthaniseur de Mayrac (qui va s’agrandir) et de la future usine de méthanisation de Gramat qui, rappelons-le, entraînera l’épandage du digestat sur une zone de 5 500 hectares (cumulés) qui se confond en partie avec la zone d'appellation du Rocamadour. Le Gadel pointe du doigt un détail qui semble avoir échappé tant au préfet qu'aux acteurs de la filière agricole : le cahier des charges de l'AOC Rocamadour (cahier des charges reproduit ci-dessous, après le CP du Gadel) stipule que « les fumures organiques doivent provenir exclusivement de l’aire géographique de l’AOC » ! Ce qui n'est évidemment pas le cas de ces terribles digestats, qui seront épandus sur nos causses, puisqu'il est admis d'importer, pour l'approvisionnement des méthaniseurs, des déchets venant des départements voisins comme le Cantal, le Tarn-et-Garonne et de la Corrèze (dont ceux des abattoirs de Brive et de Montauban).

Le Gadel fait donc l'observation suivante : si l'on veut garder l'AOC Rocamadour, il faut soit revoir à la baisse les quantités de déchets entrant dans les deux unités de production (méthaniseurs de Mayrac et de Gramat), soit exclure les exploitations d’élevage caprin du plan d’épandage !… Mais cette dernière solution amputerait la zone d’appellation et toucherait donc, économiquement, la filière du Rocamadour… Un conflit d'intérêt interne au milieu agricole : les coopératives tentaculaires Capel et Sicaseli contre les petits producteurs lotois…

Communiqué de presse du Gadel

CP Gadel 18 Février 2017_Double Menace Sur Le Rocamadour by Laurent Cougnoux on Scribd

Cahiers des charges de l'appellation d'origine Rocamadour

CDCRocamadour BO by Laurent Cougnoux on Scribd

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

 

 

 

 

 

 

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org