La préfecture et le Syded dans la merde...

Le Lot en Action n°113 (septembre), par Bluboux, mis en ligne le 5 septembre 2017

Coup de gueule epandage changer la plaqueQue faire des boues de nos stations d'épuration ? C'est un problème récurrent dans le Lot, sujet sensible s'il en est puisque l'épandage, souvent choisi dans le Lot pour des questions économiques, engendre de sérieux problèmes sanitaires et environnementaux. L'histoire qui concerne la station d'épuration de Rocamadour et l'épandage que la Préfecture et le Syded tentent d'imposer aux élus et aux habitant de Montvalent, l'illustre parfaitement. Éclairage.

Les stations d'épurations permettent de limiter l'impact des eaux usées sur l'environnement. Mais en fin de cycle, il reste « les boues » qui concentrent toutes les saloperies (produits chimiques, métaux lourds, résidus médicamenteux, etc.). Et la quantité produite est assez conséquente, puisque une fois déshydratée, on estime qu'une station d'épuration produit 40 grammes de matière sèche par jour et par habitant. Qu'en faire ? Compostage, méthanisation ou mise en décharge. D'autres les épandent directement sur les sols. Et c'est ce qui se passe dans le Lot, qui plus est sur un sol karstique, ce qui est bien évidemment une abomination environnementale. Le Syded a bien dans les carton un projet de compostage des boues des stations d'épuration, mais les choses traînent. Donc, chez nous, on balance notre merde (enfin ce qu'il en reste après traitement) dans nos champs, chez des paysans qui acceptent de recevoir ces saloperies (et il est légitime de se demander en contre-partie de quoi ?). Pour ce faire, il est nécessaire d'obtenir un arrêté préfectoral qui autorise ces épandages qui ne sont par conséquent pas anodins pour l'environnement. Surtout que certains ont lieu à proximité des point de captage de l'eau potable, comme par exemple sur la commune de Calès alors que la résurgence de l'Ouysse, à Saint-Sauveur, se trouve juste en dessous...

Coup degueule panneauUn épisode, qui serait cocasse s'il ne s'agissait de pollution, s'est déroulé cet été. En mars dernier la préfète du Lot a pris un arrêté autorisant l’épandage sur les communes de Montvalent, Meyronne et Saint-Sozy des boues de la station d’épuration de Rocamadour. Précisons ici qu’auparavant ces boues étaient épandues sur les terres d'un agriculteur de la commune. Seulement voilà, v'là ti pas que ledit agriculteur, peut-être subitement touché par la grâce divine, décide de passer au bio ! Donc impossible pour lui de poursuivre le deal qui arrangeait la commune, la préfecture et le Syded.

Pour lire la suite, précipitez-vous chez votre marchand de journaux ou commandez le journal en ligne.

Coup de gueule dessin don miquel texte a changer

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !
Commentaires (2)

1. Sylvie 05/09/2017

pardon.... avec deux "mm" .... emmerdé.....

2. Sylvie 05/09/2017

Trop rigolo l'appellation "village enmerdé" !!!.....

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org