La chronique du décroissant : Fuck le sucre !

'

Le Lot en Action, par Fred, article publié dans le numéro d'octobre (n°114), mis en ligne le 31 octobre 2017

Pour changer de l’actualité politico-médiatico-ons’enfouto, je souhaitais évoquer une nouvelle expérience d’alimentation que j’ai mise en place depuis mi-août suite à la lecture de « Des légumes et des graines ? » de Daniel Pasquier, thérapeute basé à Lalbenque, comme quoi, on peut même lire local.

Chronique du decroissant lea fuck le sucre sans titreNe cherchez pas ce livre en librairie, il est auto-édité (voir le site de l’auteur).

Alors, je ne parle pas de régime, car ce terme induit une notion temporaire (je me tape x jours ou semaines de régime puis je continue comme avant), mais bien d’une nouvelle façon de s’alimenter qui repose sur les principes suivants :

  • Pas de petit-déjeuner.

  • Au déjeuner : féculents / légumes crus / huile / fruits azotés (noix, noisettes, amandes…).

  • Au dîner : féculents / légumineuses / légumes cuits / huile.

La consommation d’œufs est possible.

À part la fin du p’tit déj, un élément essentiel de ce cadre diététique consiste en l’arrêt total du sucre, substance hautement addictive et néfaste pour l’organisme.

Les exemples seraient à ce titre innombrables, j’en cite juste deux :

  • une jeune collègue qui sort de cancer indique qu’une des prescriptions post-traitement est d’arrêter le sucre,

  • la « pyramide alimentaire » dont le sommet – c’est-à-dire les aliments les moins indispensables, ou les plus néfastes, c’est comme on veut – est constitué de sucre et de produits sucrés.

Alors si même la médecine et les instances officielles le disent…

Chronique du decroissant lea fuck le sucre stop addiction au sucreAprès plus d’un mois et demi, voici très concrètement ce que je constate : perte de poids, même énergie, pas de soucis de santé, pas de fringale le matin (merci les sucres lents ingérés la veille au dîner), sentiment de m’alimenter bien plus sainement.

Végétarien depuis 7-8 ans, je ne faisais pas du tout attention à ce que je mangeais, comme les associations d’aliments ou étant même plutôt du genre à me gaver de desserts, mais grâce à cette méthode, j’ai un cadre que j’essaie de respecter le plus possible et qui me paraît objectivement parfaitement adapté à une saine hygiène de vie.

Après, rien n’empêche les écarts, par exemple chez des amis ou en famille, ou juste parce qu’on a une envie qui sort du cadre.

Daniel Pasquier indique d’ailleurs qu’ « il faut faire preuve de sagesse en oubliant de temps en temps tout régime, toute règle et se laisser aller à des débordements, au plaisir de déguster des aliments ‘’interdits’’, sans la moindre culpabilité ».

Donc, absolument rien de sectaire là-dedans.

En synthèse, je dirais que, si tu ne peux pas te passer de p’tit déj, tu essaies de ne pas trop boulotter (histoire de laisser l’organisme se reposer un petit peu) mais SURTOUT, tu arrêtes ou limites au maximum ta consommation de sucre et produits sucrés.

Bisous diététiquement décroissants.

 

Retrouvez Fred sur son blog :

http://vege-decroissance.over-blog.com

Chronique du decroissant lea fuck le sucre livre5

 

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !

Ajouter un commentaire