Chut !... Éloge de la lenteur et du silence…

Source : Le Lot en Action n°91 (juin 2015), par Fred, mis en ligne le 19 juin 2015

Chronique fred 1Et voilà, les grosses fainéasses de décroissants vont maintenant faire l’apologie de la lenteur et du silence… c’est vraiment n’importe quoi… Ça ne m’étonne pas de ces parasites de la société, il leur faudrait un p’tit camp de rééducation par le travail, et si ça ne fonctionne pas, une balle dans la nuque !

Bon, j’exagère à peine les réactions que le simple titre de cette chronique pourrait générer.

Lenteur… Silence…

Rien que d’écrire ces mots, de les visualiser, ça ne fait pas du bien ?

Lenteur… mais quelle horreur pour tous les tenants de la très sainte croissance qui, comme chacun le sait, est le seul remède à tous les maux de la terre.

Alors, quid de la productivité, de la compétitivité, des bases mêmes de nos sociétés « développées » gangrenées par cet impératif du mouvement et du changement perpétuels : consommer, acheter, jeter, voyager, bouger… toujours plus, jusqu’à la nausée… ?

Celui qui ne bouge pas meurt, c’est une loi immuable, alors celui qui ralentit, ou pire, s’arrête, est forcément suspect, voire pourquoi pas terroriste… Oui, c’est à la mode de qualifier de « terroriste » tous ceux qui refusent de bêler avec la masse.

Et pourtant, comment accéder à un bien-être réel, à une vraie sérénité ?

En adoptant le mouvement perpétuel ou bien en prenant le temps, en profitant du moment présent, sans être retenu par le passé (qui n’existe plus) ou happé par le futur (qui n’existe pas encore) ?

Je pose juste la question, à chacun d’y apporter sa propre réponse.

Dans le même ordre d’idée… le silence !

Faites juste un test avec vous-même et/ou avec vos proches : en estimant simplement votre capacité à accepter le silence, à vivre dans le silence.

Et toutes ces personnes qui ne le supportent pas, qui vivent du matin au soir, avec de la musique, des écouteurs sur les oreilles, la radio ou la télé allumée…

Cela signifie-t-il que leur propre présence leur est insuffisante voire insupportable ?

Le silence ne les terrorise-t-il pas car cela les renvoie à leur propre silence / vide existentiels ?

Ralentir, se poser, s’arrêter, dans un environnement apaisé, permet simplement de se (re)découvrir, d’accéder aux richesses infinies qui nous habitent, alors que l’existence même de nos sociétés repose sur la convoitise de richesses matérielles extérieures, dans un tourbillon de désirs sans cesses renouvelés (merci la publicité) et donc jamais assouvis.

Bisous décroissants

 

Retrouvez Fred sur son blog :

http://vege-decroissance.over-blog.com/

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir (montant libre).
Commentaires (1)

1. kalys 28/06/2015

Merci !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org