Désinformation

Source : Le Lot en Action n°90 (juin 2015), par Senga, mis en ligne le 19 juin 2015

Chronique senga desinformation«Pourquoi voulez-vous absolument que je mange comme vous ?» «Quel est l'intérêt pour les végétariens de faire du prosélytisme ?» «Une des affirmations brandies par les végétariens pour justifier leur mode alimentaire...» «Le tofu, ça n'a aucun goût !» En lisant ces phrases, vous pensez qu'elles pourraient être extraites d'une émission de télévision dans laquelle des végétariens auraient à se défendre de l'être, n'est-ce-pas ? Eh bien non ! Ces remarques étaient adressées à la seule représentante des veg's (Élodie Vieille-Blanchard, présidente de l'Association Végétarienne de France) lors d'un débat intitulé, je vous le donne en mille : «La viande en accusation» ! (1)

Les remarques idiotes, les sourires entendus et la partialité évidente des deux animateurs omnivores sûrs de leur bon droit et de leur bon goût étaient pénibles à voir et à entendre. É. Vieille-Blanchard s'en est bien tirée et son savoir sur les protéines était bien supérieur à celui du nutritionniste présent, Jean-Michel Cohen, qui aurait bien besoin d'actualiser ses connaissances en la matière, qui affirme que la consommation de produits carnés n'a pas augmenté depuis 1950 et pour qui "manger de la viande est une façon écologique d'appartenir à notre environnement" (sic). Pour ce qui est de l'élevage bovin, soyez rassurés braves gens : en France, il se fait dans des petites fermes de 50 vaches qui bénéficient d'un hectare de prairies chacune, sont nourries à 80 % avec de l'herbe (tout du moins celles destinées d'emblée à la boucherie), ne reçoivent des antibiotiques qu'en cas de nécessité et il n'y a pas de différence entre le bio et le conventionnel dixit l'éleveur invité (pas bio, bien sûr). D'ailleurs, il n'utilise pas de pesticide et ses prairies absorbent le gaz carbonique et si élevage industriel il peut y avoir, c'est à cause de décisions politiques...

Heureusement, un film bien documenté et sans parti pris, «Viande rouge, un pavé dans l'assiette», était présenté en première partie de l'émission dans laquelle, finalement, des choses claires et nettes ont été dites par É. Vieille-Blanchard et François Veillerette (le porte-parole de Génération future qui était le quatrième invité), mais noyées dans des assertions fumeuses citées ci-dessus qui, elles, recevaient l'approbation implicite et explicite des présentateurs. Bref, sous une apparence d'échanges de points de vue, de la désinformation.

Pour se remettre de tels bourrages de crâne, rien de tel que de passer un moment au potager. Voltaire, à qui l'on doit, parmi une œuvre riche et abondante, d'intéressantes «Pensées végétariennes» (2) l'a bien dit, «il faut cultiver notre jardin». Je m'en vais cueillir les premiers petits pois et les préparer avec des échalotes dorées à l'huile d'olive. Je vous assure que les lardons sont parfaitement inutiles.

(1) «Enquête de santé», France 5, le 07 avril 2015, émission animée par Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes

(2) Recensées et commentées par Renan Larue, éditions Mille et une nuits, 2014

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir (montant libre).
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org