Recyclot recherche désespérément un local

Un article publié dans le Lot en Action de l'été (n°92), par Pascal Delcros.

RecyclotEn France, chaque année, ce sont plus de 1,5 million de vélos qui sont détruits, compactés et vendus à la tonne. Ce sont aussi plus de 9 millions de vélos qui dorment dans les caves et greniers des français sur un parc vélo estimé à près de 27 millions d'unités (source Ademe).

Parallèlement à cela, nous sommes de plus en plus nombreux à nous déplacer à vélo, en ville comme à la campagne, que ce soit pour des raisons économiques, sociétales, idéologiques, sportives ou simplement pratiques, de l'étudiant au vélo-taffeur, de l'écologiste convaincu au réaliste pragmatique.

Le vélo, l'environnement, les modes de déplacement alternatifs, l'économie locale et solidaire ont le vent en poupe, et même si la plupart des décideurs politiques et autres institutionnels ne l'ont toujours pas intégré à leurs schémas étriqués, d'autres nombreux acteurs se battent au quotidien pour le développement de ces nouveaux modes de vie.

C'est à partir de ces constats que l'association de la Recyclot s'est organisée, autour d'un professionnel du cycle, pour collecter, trier et revaloriser sur le marché du matériel d'occasion auprès des particuliers et des acteurs sociaux, tous les vélos qui initialement étaient destinés à la casse sans autre forme de procès.

Depuis maintenant 2 ans, la Recyclot a démontré le bien fondé de son action d'utilité publique en replaçant sur la route de nombreux vélos, nettoyés, révisés et mis en sécurité auprès d'étudiants, de vélo-taffeurs et de familles à des tarifs très accessibles, dépassant même les limites locales et départementales.

Rappelons qu'à terme l'association de la Recyclot, s'est donné pour objectifs non seulement le recyclage et le tri des pièces de vélos, mais aussi la mise en place d'un atelier associatif de réparation de vélos, de mise à disposition de vélos pour les étudiants de Cahors, d'un abonnement unique permettant aux parents d'offrir un vélo à la bonne taille pour leurs enfants tout au long de leur croissance et d'actions de réinsertion.

Cependant, victime de son succès, le local, prêté par l'atelier Servalot, s'est révélé trop exigu, ne permettant ni le stockage, ni le travail de recyclage. Après avoir vainement recherché un local auprès de la municipalité de Cahors, du Grand Cahors et du département, la Recyclot fait aujourd'hui appel à la générosité du privé qui pourrait mettre à la disposition de l'association un local. Celui ci devrait idéalement être d'environ 250 m², situé dans la boucle cadurcienne pour un accès facile en bus, voies cyclables… et voiture, avec un loyer abordable.

C'est uniquement à cette condition très matérielle de trouver un local adapté, que l'association de la Recyclot pourra continuer son action déjà largement plébiscitée par les particuliers, à la fois généreux en dons de vélos et demandeurs en vélos à moindres coûts.

 

Contact : Pascal Delcros, responsable du programme de la Recyclot :

Tel : 09 52 50 98 07

E-mail : larecyclot@free.fr

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir (montant libre).
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org