Nowatera, préserver c’est gagner

Article publié dans le numéro de novembre (n°105), par Félix, mis en ligne le 30 novembre 2016

 

Culture nowatera1 webJouer sérieusement … derrière l’anglicisme « serious game » se cache une tendance actuelle à tenter de réinventer l'expérience vidéoludique. On ne compte plus les occasions de se vider à la fois le porte-monnaie et la tête dans autant de « tue-le-temps » futiles. Et pourtant, certains ont eu l’idée, pour aller chercher les zombies hyperconnectés les plus endurcis, d’aller chasser sur leurs terres avec pour ambition de sensibiliser, voire d’éduquer sur les problématiques environnementales.

Un projet dans ce genre pourrait être cité en exemple : Nowatera. Ce jeu consiste à faire se questionner le joueur sur la meilleure manière d'apporter une solution à un déséquilibre environnemental. En effectuant des choix pour aider les colons imaginaires d’une planète qui l’est tout autant, à résoudre différentes situations de crise. Au fil de réponses à choix multiples, en ayant recours à des avis experts pour étayer l’analyse, et en fonction des notions ou des données de terrain recueillies, il faut proposer une solution pour chacun des huit scénarios.

Mis à part la grande quantité de texte à lire, ce qui peut rebuter certains, l’apparence est soignée et la banque de données disponible tout au long du jeu est largement garnie.

Culture nowatera3 webOn peut donc s’amuser à se confronter à ces problématiques, jouant à l'enquêteur pour démasquer le facteur responsable, allant et venant entre données scientifiques et impressions personnelles pour finalement sélectionner l’action qui semble la meilleure pour améliorer l’équilibre entre humain et environnement.

Ce jeu multiplate-forme (PC, Mac, Linux et également jouable sur internet via le navigateur) est le fruit d’un travail partagé. Natagora (1) qui porte le projet en collaboration avec l’UMDB (2) (l'Unité de Méthodologie et de Didactique de la Biologie de l’Université de Namur) ainsi que l’asbl Hypothèses (3) et Digital Wallonia (4). L’initiative a aussi pu voir le jour grâce à Cera (5), Pictanovo (6), Wallimage CrossMedia et le SPW (service public de Wallonie).

Bien que le fait de mettre le joueur en situation ne soit pas nouveau dans le jeu vidéo, Nowatera illustre une nouvelle approche de l’éducation à l'ère numérique, en proposant un outil éducatif plus ludique et tourné résolument vers le jeu, celui-ci fait plus que dépoussiérer les antiques tentatives de remettre l’aspect ludique au centre de l’apprentissage. Le soin avec lequel ce projet a été mené à bien laisse entrevoir des perspectives prometteuses et quand c’est avec la bénédiction des institutions politiques c’est encore mieux. Quand la majeure partie des jeux les plus joués confinent à dézinguer des bidasses ou à jouer à la baballe, il est intéressant de saluer ces créations au service de la sensibilisation et d’une meilleure compréhension des mécanismes en œuvre sur Terre de l’humain et son environnement. A vous de jouer (7).

 

Notes

  1. Site de l’association : http://www.natagora.be

  2. Site de l’UMDB : http://www.unamur.be/sciences/biologie/umdb

  3. Site de l’asbl Hypothèses : http://www.hypothese.be/index.html

  4. Site de Digita Wallonia : https://www.digitalwallonia.be/

  5. Site de Cera : https://www.cera.be/

  6. Site de Pictanovo : http://www.pictanovo.com/

  7. Lien vers le jeu : http://nowatera.be

Culture nowatera2

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org